Moscou est une ville riche d’art, d’histoire et de majesté. Elle peut être visitée en toutes saisons et à n’importe quelle heure de la journée. En effet, cette capitale immense ne risque pas de vous ennuyer. Il y a tellement de choses à découvrir. Je me suis embarquée dans un voyage historique vers le passé de cet immense état qui a marqué le monde. 

Pour se mettre dans le bain à Moscou …cap aux métros moscovites

Quand le guide m’asuggéré de commencer par la visite du métro, j’avoue que j’étais un peu réticent. Effectivement, je ne voyais pas vraiment pourquoi je devrais visiter le métro alors que j’en voyais tous les jours en me rendant au travail. Je l’ai tout de même suivi et j’ai tout de suite compris pourquoi il y tenait. Les métros moscovites sont appelés les palais du peuple car ils ressemblent vraiment à des palais. Lustres fantaisistes, ornements muraux, piliers de marbre, larges couloirs, le décor y est. Toutes les stations proposent une décoration particulière et qui lui est propre :Mayakovskaya, Prospekt Mira, Arbatskaya, Kievskaya, Komsomolskaya, Novoslobodskaya, Belorusskaya, etc. Profondément enfoui sous la surface, les métros de Moscou renferment également de longs escalators. D’ailleurs, le plus long du monde avec une longueur de 126 m s’y trouve. 

Le russe, bien qu’elle soit parlée exclusivement parlée en Russie est une langue vivante qui peut être utilisée dans bien des domaines. Et voyager en Russie qui est un pays fascinant n’a pas été ma seule motivation pour apprendre cette langue. De toute façon, elle m’a bien servie durant mes visites à Moscou. J’ai pu briser la glace avec ces moscovites qui sont à première vue assez réticents vis-à-vis des étrangers. En maitrisant le russe, j’ai pu ainsi élargir mon cercle d’amis et en compter quelques Russes. 

Visite au Kremlin 

Noyau du Moscou et la Russie, le Kremlin illustre le pouvoir politique russe d’antan et du présent. S’étalant tout le long de la colline Borovitski sur le côté nord de de la Moskova, le Kremlin est fortifié par des murs sur 2,25 km de long.  L’extérieur du mur, il y a la célèbre Place rouge. La visite de l’enceinte était très contrôlée. En effet, avant de rentrer, les affaires sont laissées sous une tour, la Kutafya. J’ai suivi le protocole à la lettre. Après avoir déposé mes affaires dans la tour, je me suis rendu à la billeterie qui est situé à côté du jardin Alexandrovsky. Mon billet d’entrée de 350 roubles comporte la visite des cinq églises –musées et du palais du patriarche. Pour pouvoir visiter le palais des armures, le musée du diamondfund et les expositions temporaires, j’ai dû payer séparément. Néanmoins, la visite était tout simplement époustouflante. 

De telles visites m’ont mis l’estomac au talon. J’ai donc décidé de me rendre dans un bon restaurant de la ville pour profiter des saveurs locales. J’ai opté pour un restaurant fameux qui propose des spécialités culinaires traditionnelles. Le cadre y est, reste à voir la saveur des plats. 

En guise d’entrée, j’ai pris de la salade de champignon avec des petits pirojki. Ce sont des petits pains fourrés de viande hâchée, de fromage ou de légumes. Un pur délice. En plat, j’ai pris du borshtch qui est une soupe à la betterave avec de la viande et d’autres légumes. Un pur délice. Gourmand et gourmet à la fois, j’ai aussi pris du bœuf stroganov. Ce sont des lamelles de bœuf assaisonné de sauce à la crème : fondant et onctueux en même temps.  Et en guise de dessert, j’ai pris une petite part de vatrouchka. C’est une galette à base de levure bien fourrée  avec des sucreries comme le fromage blanc, la confiture ou encore le lait concentré. Et pour arroser le tout, j’ai pris de la bière locale. 

Mes autres visites dans la ville de Moscou

J’ai par la suite enchaîné des visites de monuments historiques. J’ai alors commencé par le théâtre de Bolchoï. Il est non seulement le théâtre national de la Russie mais également l’un des plus grands théâtres du monde entier. J’avoue, je ne suis pas trop adepte des ballets, ni des théâtres et des opéras mais le Bolchoï m’a particulièrement séduit. Par la suite, je me suis rendu au bunker-42 appelé Musée de la Guerre froide. Elle est située à côté de la place Tanganskaya.

Puis, j’arrive au parc Gorki qui est un lieu favorable pour marcher tout le long de la rivière Moskova tout en savourant une glace. Durant mon passage, j’ai pu voir des gens faire du pique-nique, se retrouver dans un bar et se promener sur la rive tout en regardant les locaux à l’œuvre. Et pour clore en beauté mes visites, j’ai décidé de voir le musée mémorial de l’astronautique, un bâtiment complètement réalisé en titane qui symbolise une fusée sur son ascension vers l’espace. 

Ma liste des visites à faire à Moscou pendant un week-end

A la découverte des plus beaux trésors de Moscou

Moscou : une des visites à ne pas rater en Russie

Comments are closed.

Post Navigation