Plus petit pays d’Amérique du Sud, l’Uruguay a pourtant des richesses à exhiber. En effet, son arrière-pays verdoyant et sa côte de plage attire de nombreux touristes du monde entier. Ses villes proposent des visites historiques et ses paysages restent exceptionnels. Personnellement, j’y ai passé un séjour tumultueux où j’ai alterné promenades sur les marchés et dans les villes aux virées maritimes et virées dans les jetées et les parcs. Sans omettre de préciser la belle rencontre humaine que j’ay ai fait. Une visite authentique que je ne suis pas prêt d’oublier.

Bain de pays à la capitale 

Montevideo, la capitale de l’Uruguay est très animée. Cosmopolite, elle reste la seule et l’unique grande ville de tout le pays. Elle a tout de suite captivée mon attention, avec ses multiples facettes ainsi que ses sites pittoresques. Je suis parti à la découverte du riche passé de la ville et j’ai déambulé dans la ciudad vieja ou la vieille ville. A travers l’architecture des édifices de la ville, j’ai pu y admirer les traces du passage des italiens et des espagnols dans la région. J’ai pu également voir le plus grand édifice d’Amérique du Sud de l’époque, le Palacio Salvo qui a été construit en 1927. 

Cap à la Colonia del Sacramento

A deux cent kilomètres à l’ouest de Montevideo, il y a la Colonia del Sacramento. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, c’est une ville qui ramène droit dans les années 1680. En effet, elle aurait conservé sa première apparence, depuis l’époque où elle a été fondée par le gouverneur portugais de Rio de Janeiro. J’ai marché dans ses petites ruelles pavées, j’ai contemplé ses maisons coloniales mais aussi ses jolies placettes arborées comme le Barrio historico, digne d’un conte de fée. Sur place, j’ai aussi eu l’occasion de visiter les huit musées historiques de la ville. Une virée authentique mais incontournable

Mes autres visites en Uruguay 

Puis, je me suis rendu à la punta del Este, une station balnéaire très en vogue dans la région. De là, j’ai pu me rendre dans deux îles paradisiaques, l’île Gorriti et l’île de Los Lobos. Sur ces dernières, j’ai pu voir pour la première fois de ma vie des lions de mer. Cette faune unique y abonde effectivement et des colonies entières y vivent attirés par le poisson qui abonde et la bonne température de l’eau. Et comme je m’y suis rendu en bateau, j’ai pu voir de mon embarcation le plus haut phare maritime de l’Amérique latine

Mon voyage culinaire à travers six plats typiques de l’Uruguay

En effet, ma visite gastronomique dans la région s’est résumée à six plats caractéristiques et populaires servis au quotidien ou durant les grandes cérémonies sur les tables uruguayennes. Le premier était la viande sacrée de l’asados. Véritable institution en Uruguay comme dans toute l’Amérique latin, les grillades parfumées et fumées ornent toujours la table. Bon amateur de viande, je nne passais pas du tout à côté ! Puis, on retrouve la tarta pascualina. Il s’agit d’une tarte-gâteau composé de farine de blé farci avec des blettes, des œufs, de la ricotta, des épinards et de carotte. Elle m’a été proposée en accompagnement à la viande grillée. Un pur régal.

Après, il y a las pastas ! Et oui, on ne mange pas uniquement des pâtes en Italie. En effet, j’ai pu goûter aux fameuses pâtes à la sauce Caruso, avec de la crème fraîche, des oignons et du jambon. Un vrai délice. Ensuite, on retrouve el chivito, un sandwichau bœuf, au jambon, au fromage, à la mozarella, aux œufs, accompagnés de laitue, de tomates, d’oignons et de sauce mayonnaise. Je n’étais dépaysé avec lla forme du burger mais le goût m’a vraiment transporté !

Pour sucrer les toats et les desserts, j’y ai découvert la dulce de leche. C’est tout simplement de la confiture de lait au grand goût. Et comme boissons, on m’y a proposé avant tout le maté. C’est une boisson populaire dans toute la région. Le maté désigne une infusion de yerba maté qui est proposées chaude ou froide. Mais elle a un goût prononcé voire amer. 

L’Uruguay a été pour moi une belle destination. Elle m’a permis d’augmenter la liste des pays qui m’ont proposé de belles attractions touristiques. C’était aussi un pays qui m’a laissé rencontrer de nouveau amis avec qui j’entretiens encore de bonnes relations. Vivante et accueillante, l’Uruguay est exactement à l’image de son peuple. Et comme je maitrise bien leurs langues officielles, l’espagnol, je n’ai pas u du mal à communiquer avec eux. C’est pour cela que je m’acharne à dire à ceux qui veulent bien entendre que l’apprentissage d’une langue étrangère n’est jamais une erreur. Moi, en fonçant sur l’espagnol, j’ai pu communiquer librement et sereinement avec les espagnols, les sud-américains et les autres personnes qui parlent cette belle langue. 

Apprenez l’espagnol et partez pour une grande aventure en Amérique latine, notamment la partie hispanique

Comment parler le brésilien ?

Pourquoi apprendre l’espagnol rapidement?

 

Comments are closed.

Post Navigation