La Lituanie ou la république de Lituanie est un pays situé dans le sud des Etats baltes. Ce pays appartenait autrefois au bloc soviétique, avec la Pologne, la Lettonie et la Biélorussie. Bien qu’il soit assez méconnu dans le monde du tourisme, la Lituanie propose tout de même de nombreuses attractions, aussi uniques qu’exceptionnelles. Les édifices historiques et le paysage pittoresque n’est pas uniquement visibles à Vilnius, dans la capitale. Sur place, j’ai également pu contempler d’autres bâtisses culturelles héritées de l’architecture gothique, baroque et de la renaissance. Sans oublier les belles découvertes culinaires qu’elle propose !

Visite à la capitale, Vilnius

Bien qu’elle ne soit pas la plus célèbre des capitales baltes, Vilnius a de quoi séduire. En effet, j’ai pu y contempler une ville au charme exceptionnel, résultat de multiples influences culturelles et architecturales : polonaise, nazie puis soviétique. De plus, j’ai aussi pu voir le palais des Grands-ducs qui se trouve dans la colline de Gediminas. Il s’agit d’un château gothique impressionnant. Sur place, j’ai pu assister à une visite moderne en poussant la porte Telia NonMuseum. Il faut enfiler des casques de réalité virtuelle  pour découvrir en 15 minutes l’histoire marquant de la ville. 

Pour la découverte culinaire dans la capitale, c’était plutôt axé sur la pomme de terre, la betterave, le chou ou encore la viande, les charcuteries et le poisson. En entrée, les bons restaurants suggèrent la soupe rose lituanienne. Il s’agit d’une soupe rose faite de betteraves succulentes. En plat, rien de mieux que des boulettes de pomme de terre farcies au fromage, aux champignons, au poulet ou encore au porc. Et au dessert, il y a les varskéciai qui sont des crêpes faites de fromage blanc, de farine, d’œufs et de parfum accompagné de confiture, de yaourt, de fruits  et de crème aigre. Pour bien digérer le tout, rien de mieux que de la bonne bière locale qui rend chaque saveur plus intrigante ! 

Mon passage au château de Trakai

Par la suite, je me suis rendu sur une île nichée au beau milieu du lac Galvé, à l’ouest de Vilnus. Comme je me suis rendu sur les lieux en plein été, j’ai pu profiter des nombreux spectacles  qui se tenaient dans la cour du château. Mais ce ne sont pas les seules découvertes culturelles que j’ai fait sur place. En parallèle, j’ai découvert des villages de karaïte, un peuple d’origine juive aux cultures uniques qui habite encore dans la région. 

Après cette visite enrichissante, j’ai pu goûter à une spécialité typiquement karaitéenne, les kibinai. Il s’agit de délicieux petits chaussons farcis à la viande. Cela peut être de la viande de bœuf, de porc ou encore du poulet et du fromage. Pour accompagner le tout, une bonne bière locale. 

Le temps d’une journée à Kaunas 

C’est la deuxième ville de Lituanie qui servait même de capitale durant la période d’entre-deux-guerres. Mis à part le fait que c’est une cité très dynamique, Kaunas est aussi une belle ville étudiante. J’ai pu visiter quelques monuments historiques venus tout droit du XVe et du XVIe siècle. Après, je me suis rendu dans le musée national des Beaux-Arts M K Ciurlionis, dédié à un des peintres lituaniens les plus célèbres de la Lituanie. 

Cela étant, cap au restaurant ! Et j’ai bien été servi ! En guise d’entrée, j’ai commandé de la soupe à l’oseille. Cela peut vous paraître répugnant mais il faut croire que c’est très bon, surtout avec la crème aigre qui l’accompagne. En plat, placé au hareng avec des pommes de terre cuites, des oignons et de la crème fraîche. Et au dessert, j’ai préféré la noblesse depuis toujours, le skruzdelynas. C’est un dessert à base de feuilletés arrosé au miel, saupoudré de graines de pavot, de fruits séchés, de noix hachées, de graines de lin et de baie. Sinon, pour éviter de boire tout le temps de la bière, du vin de coings, des pissenlits et de la vodka, j’ai décidé de m’aventurer avec le kvas, une boisson locale à base de pain. Intriguant certes mais tout aussi savoureux !

Mon impression par rapport à la linguistique

Le russe est une langue exceptionnelle qui séduit de nombreux adeptes dans le monde entier. Et je fais partie de ces fanatiques de cette langue vivante qui couve des richesses intarissables. J’ai certes pris pas mal de temps à apprendre la prononciation et à collectionner les vocabulaires russes mais en me rendant en Lituanie, j’ai tout de même été bien armé.  Prennez des cours de russe à paris chez Angelio Académia La preuve ? J’ai pu retrouver tout seul le chemin de mon hôtel, j’ai su expliquer mon itinéraire à mon chauffeur, j’ai pu demander ce que renfermait un plat que je m’apprêtais à commander et par-dessus-tout, j’ai été capable de tisser des liens sociaux. 

Les paysages russes qui m’ont les plus fascinés

La Russie, pays aux multiples facettes

La Russie, pays aux multiples facettes

 

Comments are closed.

Post Navigation