Capitale des Ducs de Bourgogne, Dijon est une des nombreuses villes européennes qui m’a impressionné. Avec son petit centre-ville, ses ruelles escarpées et sa riche histoire, elle m’a permis de savourer un moment privilégié entre culture et plaisir. Célèbre pour son palais des Ducs de Bourgogne, elle regorge aussi d’églises, ce qui lui a valu le nom de “Ville aux cent clochers”.

Le chef-lieu de la Bourgogne est aussi l’endroit parfait où se rendre pour un week-end gastronomique, à la découverte des saveurs de la région et bien sûr de la route des vins qui  fait la renommée de la région. J’ai gardé des souvenirs inoubliables dans cette ville labellisée « Ville d’Art et d’Histoire ». Voici toutes les choses que j’ai faites à Dijon.

J’ai commencé par visiter les musées

Avec pas moins de 7 musées, Dijon témoigne de la richesse culturelle locale et nationale. Du Musée de la vie Bourguignonne au Musée Archéologique en passant par le Musée Magnin, j’ai trouvé celui qui correspondait à mes attentes à savoir le Musée des Beaux Arts. Incontournable, il s’agit de l’un des plus anciens musées de France. Il se trouve dans le palais des ducs et des États de Bourgogne. J’y ai découvert un large aperçu de l’histoire et de l’art de la région, de la fin du Moyen Âge à la fin du 19e siècle, notamment les tombes des Ducs de Bourgogne. De plus, il est totalement gratuit. Après la visite, j’ai pris le temps de boire un café sur la terrasse du Musée des Beaux Arts.  

J’ai pris plaisir à flâner dans les rues de Dijon

Avec un tel patrimoine culturel, Dijon est une ville où il fait bon pour se promener. De la rue des Forges à la place Grangier, j’ai trouvé un monument à découvrir à chaque coin de rue. Je me suis laissé charmer par les ruelles et les nombreuses places de la ville en découvrant les nombreux quartiers. J’ai décidé de prendre le parcours de la chouette. Au départ de la place Darcy, ce parcours m’a permis de déambuler dans les rues de Dijon, afin de profiter des musées, galeries, églises et terrasses de la ville. Ensuite, j’ai suivi les 22 petites chouettes parsemées sur les pavés dijonnais, chacune d’entre elles mène vers un point d’intérêt particulier.

J’ai goûté aux produits du terroir

Dijon est bien sûr célèbre pour sa moutarde, mais aussi pour son vin, son kir et son pain d’épices. J’y ai dégusté tout un tas de spécialités locales et partagé la passion des Dijonnais pour leur patrimoine gastronomique. J’ai par exemple visité la célèbre boutique Maille, l’une des 6 existantes au monde, et j’ai vécu l’expérience en goûtant l’une des meilleures moutardes fabriquées en France depuis 1747. Pour découvrir plus de spécialités, j’ai fait un détour par les Halles de Dijon. Ce marché couvert par un toit réalisé par Gustave Eiffel . L’un des plus célèbres Dijonnais – couvre plus de 250 stands qui proposent chacun des spécialités locales. Rosette du Morvan, andouillette, escargots, truffes, crottin de Chavignol ou encore bœuf bourguignon, je n’avais que l’embarras du choix pour régaler mes papilles.

Je me suis mis au vert en visitant les parcs

Même si la ville de Dijon est majoritairement connue pour son centre historique et ses bâtiments anciens, on y trouve aussi de nombreux parcs. En effet, la ville compte plus de 700 hectares de parcs et jardins ! Les plus connus sont par exemple le parc de la Colombière ou encore le parc Clémenceau, véritables poumons de la ville. Où il est agréable de se poser après une visite intensive du centre-ville. Moi, j’ai pris le temps de faire un petit pique-nique dans le parc de la Colombière. Conçu par un disciple de Lenôtre (jardinier de Louis XIV), les érudits y trouveront la voie romaine Via Agrippa et le cadran solaire, les amoureux s’attarderont au temple de l’amour ; et les enfants apprécieront le parc animalier et les aires de jeux.  

Je me suis rendu dans les églises pour me recueillir

Par son riche passé, le chef-lieu de la région Bourgogne offre de nombreux sites religieux, églises et cathédrales . Qui ont donné son surnom à Dijon : la ville aux cent clochers. De la cathédrale Saint-Bénigne à l’église Saint-Michel, j’ai découvert des églises de l’époque médiévale à nos jours. J’ai surtout apprécié la beauté et l’authenticité de l’église Notre-Dame. Il s’agit de la C’est la plus ancienne église de Dijon, elle est considérée comme un chef d’œuvre d’architecture gothique. Avec son triple rang de fausses gargouilles, elle est surtout connue pour la chouette sculptée porte-bonheur des Dijonnais. Et comme j’aime bien respecter la tradition, j’ai caressé de la main gauche cette chouette et j’ai fait un vœu.  

 

 Avant de partir et visiter Dijon , tachez d’apprendre la langue française en prennant des cours de langue à Paris  chez Angelio Académia 

Conseils pratiques pour apprendre le français seul

Apprendre le français : comment avoir la motivation ?

Apprendre le français : comment améliorer votre expression orale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation