L’Allemagne se trouve à la frontière de la France. Concernant la gastronomie allemande, je ne connaissais que les patates, la bière, le chou et surtout les saucisses. Ce pays souffre souvent de lourds préjugés et d’une mauvaise réputation en matière culinaire. Des qualificatifs peu brillants comme fades, lourds ou encore peu recherchés ont été attribués aux spécialités allemandes. La cuisine allemande n’a pas vraiment une excellente réputation alors que l’Allemagne est un pays de destination intéressante pour réaliser des découvertes culinaires.

Ce pays d’Europe a importé plusieurs plats appréciables actuellement avec même des recettes équilibrées. L’assiette allemande déborde de richesses pas toujours connues entre plats de résistance typiques, pâtisseries emblématiques ou bien boissons mondialement célèbres. Générosité, cran et inventivité, ce sont les mots que j’utiliserais pour qualifier les spécialités allemandes telles qu’elles sont connues à ce jour. En plus, l’offre est diversifiée et variée. Le rapport qualité-prix s’avère la plupart du temps imbattable. Pour la cuisine végan et végétarienne, il n’y a pas mieux que Berlin. Ce haut lieu de la street food compte à lui seul plus de 20 restaurants étoilés au guide Michelin. 

Les incontournables salade de pommes de terre et choucroute

La Kartoffelsalat ou la salade de pommes de terre en français est l’une des plus célèbres spécialités allemandes que j’ai dégustées avec plaisir. La salade de pommes de terre est le plat typique de la fête de la bière ou l’Oktoberfest. Elle s’accompagne le plus souvent de mayonnaise, mais je l’ai également dégusté avec du vinaigre. Cette spécialité est populaire par excellence. Elle se marie très bien avec de la saucisse, du poisson ou bien avec des schnitzels. Sa célébrité vient du fait qu’elle a une déclinaison facile suivant les goûts.

Lorsque je l’ai mangé avec des oignons, elle était plus piquante. En la dégustant avec du hareng, elle m’a fait découvrir une palette de saveurs inattendues. Je ne pouvais pas manquer cet incontournable de la gastronomie allemande. En France, j’ai déjà mangé de la choucroute lorsque j’étais passé en Alsace. Toutefois, la variante officielle de ce plat se trouve en Allemagne. Il s’agit de la Sauerkraut. En allemand, cela veut dire chou aigre, littéralement parlant. La choucroute se trouve être un mélange de pommes de terre, de charcuterie et de chou fermenté. C’est le plat le plus réconfortant que j’ai dégusté dans le pays.

À part le fait que le chou stimule les défenses immunitaires, la saveur à la fois acidulée et douce de la choucroute a fait de ce plat un des plus prisés des Allemands. Ces derniers en ont même tiré une recette typique. La choucroute est devenue un incontournable dans la gastronomie allemande. Elle réunit quelquefois les différentes spécialités du pays comme les saucisses, le jarret de porc et les pommes de terre. 

 

La bière : la boisson préférée des Allemands

Un allemand consomme en moyenne 110 litres de bière tous les ans. Par rapport à un Français, cela compte 3,5 fois plus que la normale. D’après ce chiffre, la bière est considérée comme la boisson par prédilection des Allemands. En effet, en Allemagne, la bière est considérée comme une véritable religion et une fierté de la Nation. J’ai vu pas mal de brasseries dans le pays lors de mon passage.

Elles développaient des marques de bière variées que j’ai trouvées intéressantes à déguster. En effet, il existe dans le pays un nombre incalculable de bières et de brasseries différentes. Chaque ville possède sa propre bière. Pour les déguster, j’ai préféré boire en local. La bière est également un fort marqueur social. Bon nombre d’Allemands trinquent autour d’une chope.

Cette spécialité allemande est portée par la fête de la bière de Munich qui s’organise une fois tous les ans. Il s’agit de l’Oktoberfest que je ne voulais surtout pas manquer lors de mon passage. J’en ai appris un peu plus sur le légendaire breuvage allemand lors de la célébration à Munich.

 

L’art de la wurst et du eisbein

Que ce soit à base de veau, de bœuf, de cochon, en grillade, crue, bouillie ou fumée, la Wurst ou la saucisse en allemand s’avère être une vraie institution dans l’Outre Rhin. En effet, la saucisse se décline dans un large éventail de formes, de textures, de saveurs et de parfums. La plus célèbre d’entre elles est la currywurst. Elle est la reine du street-food à Berlin.

Un musée allemand de la Currywurst a même été dédié à cet incontournable de la street-food berlinois accompagné de curry et de ketchup. J’en ai dégusté chez Konnopke’s Imbiss lorsque j’étais passé à Berlin en Allemagne. C’est le premier stand de currywurst crée en 1930. Il se trouve dans la partie est de Berlin. L’eisbein concerne le jarret de porc. C’est un plat copieux et réconfortant que j’ai grandement apprécié.

Il se déguste particulièrement durant une froide journée hivernale. Comme la plupart des spécialités gastronomiques allemandes, sa préparation dépend de chaque région. Pour ce qui est de sa cuisson, il faut beaucoup de temps. La viande doit devenir bien tendre et fondante en bouche. La saucisse et le jarret de porc sont des incontournables que je ne devais surtout pas manquer lors de mon passage en Allemagne.

Si vous voulez en savoir plus sur la cuisine allemande , prennez des cours d’allemand à Paris chez angelio académia

La cuisine allemande, un vrai délice !

Un voyage gastronomique d’exception à travers la cuisine allemande

Comment apprendre efficacement la langue allemande ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation