Qui ne connait pas les clichés des aliments américains ? Lors de mon voyage aux États-Unis, j’ai découvert qu’il y avait partout des fast foods. Toutefois, j’ai remarqué que la nourriture dépendait de l’endroit que je visitais. Les Californiens se ruent plutôt vers les aliments végétariens et bios. Quant aux sudistes, ils aiment bien les viandes grillées. En Louisiane, j’ai découvert la spécialité créole. C’est lors de mon passage à New York que j’ai pu déguster des plats internationaux. J’ai pu manger dans des restaurants mexicain, japonais et chinois.

Les New Yorkais en sont très gourmands. J’ai également mangé durant la journée soit du bretzel, du hot dog ou du burger. Je buvais en même temps un peu de sodas. Je pouvais trouver ces commerces à chaque coin de rue. Et aussi, je n’avais pas besoin de chercher longtemps pour trouver de quoi manger. Étant donné la hausse du nombre de personnes obèses dans cette partie du globe, des vendeurs de fruits et de smoothies ont fait leur apparition en hausse. J’ai donc eu la possibilité d’en goûter à gogo.

Les repas des Américains

Le repas sacré des Américains c’est le petit-déjeuner. Considéré comme un vrai repas, le breakfast est un mélange de salé et de sucré que les autochtones savourent. J’ai mangé des œufs, des pommes de terre, des pancakes, des french toast et french fries, des donuts, des muffins, des bagels. J’ai même goûté au granola, des céréales croquantes avec des fruits et du yaourt. Ainsi ,  j’ai également assisté au traditionnel brunch du dimanche se déroulant en général entre 10h à 11h ou entre 15h à 16h. Le gastro-brunch, des produits et des recettes de qualité plus élaborées, s’est développé aux États-Unis depuis certaines années. Celui-ci est notamment servi avec du jus d’orange et du champagne. Les Américains ont tendance à déjeuner et à diner très tôt. Ils déjeunent entre 11h et 14h et dinent vers 17h30.

En semaine, trouver une table au-delà de 21 heures n’est plus possible. Rien que pour boire un coup et de grignoter après le travail, les happy hours se déroulent souvent vers 16h et 19h. Le early bird est destiné aux couche-tôt. Pendant une heure, les restaurants servent des produits à des prix réduits. J’y ai également vu des buffets qu’ils appellent All you can eat. Pour déjeuner ou diner sur le pouce, j’avais le choix entre les nombreux bars à salade et les foods-courts.

Les spécialités aux États-Unis

En ce qui concerne les spécialités américaines, j’ai goûté au fameux hamburger, le plat national devenu international. Son secret est lié à la qualité de la viande. Plus celle-ci est chère, plus le burger sera meilleur. Notamment dans le sud, les Américains sont des carnivores. La viande de bœuf est leur préférée. On m’a proposé la fameuse côte de bœuf, du filet mignon, des entrecôtes et du faux-filet. Contrairement aux aspects, j’ai quand même mangé de la salade en Amérique. Les Américains en sont très gourmands, notamment la salade César. Ils l’adaptent avec leurs sauces comme le ranch, le fromage bleu, le honey Mustard Thousand Islande, la sauce balsamique et le Caesar.

En dessert, les Américains m’ont proposé des glaces personnalisées à volonté avec des toppings Peanuts ou M&M’s. Dans le rayon pâtisserie, je me suis laissé tenter par les célèbres cheese-cakes, carrot-cakes, apple-pies et les cupcakes qui sont très répandus dans l’Hexagone. Alors , pour être dans la peau d’un Américain, j’ai mangé une tartine de beurre de cacahuètes.

Les boissons alcoolisées et les softs

Les Américains sont très restrictifs par rapport aux boissons alcoolisées. La présentation d’une carte d’identité ou d’un passeport est nécessaire pour tout achat. Il faut avoir au minimum 21 ans pour en avoir. Boire de l’alcool en pleine rue est interdit. Un sachet en papier est donné pour chaque bouteille. Je pouvais trouver de la bière en supermarché, mais pour les autres alcools et le vin, j’ai dû me rendre dans un liquor store. En Amérique, j’avais le choix entre de nombreuses bonnes bières. Je n’en ai pas trouvé de plus bon vin qu’en France. J’ai testé le vin Californien et le bourbon.

Comme dans l’Hexagone, il y a également le rituel du thé ou café le matin aux États-Unis. Le café y est toutefois très allongé. Il n’a aucune ressemblance à celui de la France. Souvent très pris à l’extérieur, il est offert à gogo. Amateur de thé, je n’en ai pas trouvé de bon en Amérique. Il n’y a que très peu de choix proposé en sachet. J’ai pris des milk-shakes et des smoothies dans plusieurs parfums.

Pour ce qui est des sodas et du coca, ce sont les boissons préférées des Américains. Je pouvais en boire toute la journée si je le voulais. Eux, ils le font. J’ai goûté au Cream Soda pour une nouvelle expérience. Les Américains mélangent du soda, notamment du coca avec une boule de glace à la vanille. C’était bon, mais un peu trop sucré à mon goût ! Enfin, si la langue italienne vous intéresse, visiter notre site

Ce que j’ai fait aux États-Unis

Pourquoi partir en séjour linguistique aux Etats-Unis ?

Zoom sur les États-Unis d’Amérique : histoire, culture, voyage

Comments are closed.

Post Navigation