Pourquoi je voulais vivre l’expérience d’un voyage culinaire en Russie ? Et bien parce que la Russie est un énorme pays. La cuisine russe ne se résume pas seulement à la Vodka, le bœuf Stroganov ou les blinis. Bien que la gastronomie russe ne soit pas mondialement célèbre, j’ai quand même très bien mangé lors de mon voyage en Russie. En plus, ce n’était pas du tout cher. Les produits sont la plupart du temps bien frais. Leurs productions se font souvent en local. Ils ont un goût authentique.

Je ne sais pas si c’est à cause du fait que j’ai su faire mes courses aux endroits idéaux, mais pas toujours dans les chaînes de supermarché. Dans la cuisine russe, la pomme de terre, l’aneth, les aubergines, le poisson, la charcuterie et la mayonnaise sont souvent des ingrédients systématiques. Le poisson est utilisé, soit fumé, soit séché. En faisant mes courses dans les supermarchés, j’ai remarqué que les rayons les plus fournis avec des variétés diverses sont les rayons boissons, pour ne pas dire vodka, les rayons charcuteries et les rayons mayonnaises.

Les spécialités de la cuisine  russe que j’ai dégustées sur place

Lors de mon voyage, j’ai remarqué que les Russes étaient de grands consommateurs de légumes surtout des pommes de terre, des betteraves et du chou. La cuisine russe est extrêmement variée et riche. Elle mélange des ingrédients du monde entier avec les traditions slaves. Pour commencer ma découverte des plats culinaires russes, j’ai mangé du caviar. J’avais le choix entre du caviar d’aubergine ou de courgette et du caviar d’esturgeon ou de saumon. J’ai également goûté au Borschtch, une soupe à la betterave qui une véritable spécialité gastronomique en Russie. Ce plat de résistance est un héritage culinaire des pays de l’Est. Il vient surtout d’Ukraine. Le Broshtch ne se compose pas uniquement de betterave, loin de là.

Il y a également d’autres légumes divers et de la viande dans la cuisine russe. Je l’ai goûté chaud accompagné d’une crème aigre, mais il peut être mangé froid. L’autre plat de résistance que j’ai également dégusté en Russie est le Bœuf Stroganov. Ce dernier se compose de quelques lamelles de bœuf cuites dans de la sauce à la crème. La majorité des restaurants présentent ce plat au menu. J’en ai même déjà préparé pour mes proches.

À part le Borshtch, j’ai mangé de la Solianka, une soupe à base de cornichons et de choux mélangée avec des champignons, du citron, des tomates et des câpres. Elle est très épicée et épaisse. Un bon plat russe s’accompagne en général d’une bonne bière, d’un thé ou d’une Vodka. J’ai particulièrement apprécié les bières, dont Baltika, Botchka et Zolotaya. J’ai également aimé la Vodka à base de seigle. Ceux à base de pomme de terre et de céréales sont également excellents. 

Les desserts russes que j’ai mangés durant mon séjour

En russe, le dessert est appelé konfiéty. Il s’agit des plats sucrés. En plus, les Russes raffolent des desserts. Parmi eux, il y a les gâteaux et les tartes. Pour ma part, j’ai mangé un peu de vatrouchka et de smetannik. La première est un gâteau ayant une ressemblance au cheesecake. C’est une galette à base de levure fourrée avec du fromage blanc sucré, de la confiture et du lait condensé à la confiture. Il s’agit d’une sorte de brioche garnie avec du fromage frais pressé qu’ils appellent tvorog. C’est un dessert typique de la Russie. La vatrouchka que j’ai dégustée était aromatisée à la vanille, mais il y en a au citron. Elle s’agrémente de miel ou de confiture.

C’est un vrai délice que je vous recommande vivement dans la cuisine russe. La smetannik est mon coup de cœur. C’est une tarte à la confiture et à la crème ultra savoureuse et moelleuse. J’en ai mangé plusieurs le temps de mon séjour dans le pays. Quant au prianik de Toula, c’est un pain d’épices extrêmement délicieux fourré soit avec du lait concentré, soit avec de la confiture. J’en ai ramené un petit peu pour faire goûter à mes proches, et ils l’ont adoré. J’ai également dégusté le fameux syrniki. C’est une petite galette entre le beignet et le pancake élaborés à partir de farine, d’œufs, de sucre et de fromage frais.

Je l’ai dégusté avec un coulis de fruits rouges appelés kissel, mais les syrnikis peuvent s’accompagner de miel ou de confiture. J’ai également dégusté le miel d’Altaï, qui est une des spécialités russes. Il vient de la Sibérie occidentale. L’autre dessert qui m’a fait succomber est le tchak-tchak. C’est une préparation à base de pâte molle et d’œufs crus qui sont formés pour donner soient des tiges fines qui ressemble à des vermicelles, soient des boules.

Elles sont frites dans l’huile et servies froides. Elle est disposée en dôme avant d’être recouverte de sirop de miel bien brûlant. Ce n’est pas vraiment un dessert, mais une friandise. Malgré le fait qu’elle colle un peu aux dents, j’en raffolais. C’est le plat national des Bachkirs et des Tatars.

Voyager en Russie, ce qui vous attend !

La Russie, pays aux multiples facettes

A la découverte des plus beaux villages en Russie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation