Situé dans le sud des Etats-Unis, le Texas propose une mixture de paysage. En effet, c’est un pays où l’on trouve des déserts, des forêts de pin, des musées des Beaux-Arts pour revenir un peu dans le passé et des musées d’exposition interactives de l’espace pour faire un bond dans le futur. Et ce ne sont pas les seules attractions qui incitent de nombreux  visiteurs du monde entier à venir au Texas. 

Ma visite dans la capitale, Austin

Avec ses grandes architectures modernes, la capitale du Texas ressemble à toutes les grandes villes du monde. Son plus c’est qu’il s’y émane un air de musique et de bonne ambiance. En effet, quand je suis arrivé sur place, j’ai tout de suite remarqué que c’est une belle capitale musicale où vibre le country, le rock, le blues ou encore le punk. Mon passage sur place était bien riche. 

Sinon, la capitale était également un lieu idéal pour déguster l’une des spécialités culinaires du Texas, le Texas chili ou chili con carne. Il s’agit d’une recette de ragout pimenté à base de tendons de bœuf, de tomates, de haricots et bien sûr de piment. On peut dire que c’est un plat costaud, surtout quand il est accompagné de riz et de maïs. 

Mon passage au Big bend National

Il s’agit d’un parc naturel grandeur XXL où vivent en harmonie un écosystème naturel très diversifié. Ses spots les plus célèbres restent les chisos mountains dont le sommet atteint 2400 m, le désert Chihuahua ou encore la vallée du Rio Grande. Des endroits fabuleux que j’ai eu l’opportunité de visiter durant mon court séjour dans le pays.  

Après de longues randonnés dans le désert et sur la montagne, j’ai pu savourer un plat emblématique de tout le Texas, du barbecue. En effet, depuis mon arrivée, j’ai remarqué que tous les restaurants du pays, en bas, moyen ou haut de gamme proposent tous un menu de barbecue. Et toutes les viandes, tous les poissons et même les légumes sont grillés. Après la Big Bend national, j’ai pris un plateau de barbecue de saucisses, de côtelette de veau, de poitrine de bœuf et d’échine de porc. Un véritable délice. 

Virée dans le quartier des musées à Houston 

A Houston, j’ai pu voir le fameux Museum of Fine Arts Houston ainsi que le Houston Museum of Natural Science. Ce sont des musées célèbres dans le monde. Ensuite, je suis allé dans le Museum District qui constitue l’un des meilleurs lieux d’exposition des Etats-Unis où l’on peut admirer des uvres d’art abstrait ainsi que des pièces de collection datant de plus de 10 000 ans. 

Après ces visites enrichissantes, je me suis aventuré dans les rues de Houston où l’odeur des bouffes rapides captivait mon odorat. C’est alors que j’ai pris un hot dog avec des frites, un street food répandu dans toute la ville voire dans toute l’Amérique. Et je peux vous assurer que ce mode de déjeuner à l’américaine me plait vraiment !

Visite à Galveston

Puis, cap à Galveston, dans le sud du Texas. En fait, il s’agit d’un site unique qui préserve les vestiges de l’ancien sud. Et elle prône juste en face du golfe du Mexique. Sur la place, j’ai tout de suite remarqué le style victorien qui dominait l’allure et le look des quartiers. Mais j’ai aussi pu profiter d’une magnifique étendue de sable qui s’étendait devant moi à perte de vue. Un petit voyage dans le temps qui ne laisse pas des souvenirs effaçables. 

Après la visite de la ville et de ses alentours, petit passage dans un restaurant pour déguster des plats emblématiques. Après tout, il n’y a pas que les sites qu’il faudrait découvrir. Alors, j’ai commandé un repas complet, composé d’un apéritif, d’une entrée, d’un plat et d’un dessert. Donc en apéritif, j’ai commandé des clamcakes, des petits beignets de viande, de poisson et de légumes. Puis, en entrée, un petit plateau de charcuterie. En plat, rien de mieux qu’un bon chili con carne et pour le dessert, j’ai pris une bonne part de deluxe fruit cake, une des spécialités texannes qui séduisent petits et grands. Pour faciliter la digestion, un bon vin rouge. J’étais bien content !

Sinon, mon voyage au Texas m’a permis de mettre en pratique mes connaissances en anglais. En effet, j’ai pu utiliser uniquement cette langue vu que la majorité des texans parlent seulement anglais. Pour la petite histoire, j’ai appris cette langue merveilleuse dans le but de fructifier mon travail. Mais au fur et à mesure que j’investissais dans mon apprentissage, je me suis rendu compte que l’anglais faisait beaucoup plus que cela. Et maintenant que je voyage dans le monde, je ne peux plus me passer de cette langue. Elle m’aide à communiquer avec les autres. Et c’était bien le cas durant mon passage au Texas. 

Mon voyage gastronomique aux États-Unis

Voyage aux Etats-Unis, le rêve américain à portée de main

Voyage aux Etats-Unis pour partir à la conquête d’une terre de contrastes

Comments are closed.

Post Navigation