Singapour, ou la ville jardin renferme plus de 63 îles paradisiaques densément peuplées. On retrouve cette cité-Etat au sud du détroit de Johar, sur le confins de la péninsule malaise. Chaque année, Singapour reçoit plus de 16 millions de touristes venus du monde entier. Pourtant, c’est un climat équatorial chaud et humide qui y règne. Sur place, j’ai pu découvrir un pays riche, unique et plaine de surprise. 

Ma visite de Singapour en bateau

Pour me plonger dans la découverte de cette merveilleuse contrée, je suis monté en bateau. Cette croisière m’a vraiment étonnée. On a longé la rivière Singapour, le Singapore River- pour voir diverses ambiances passer devant nos yeux. A citer, j’ai pu voir une forêt de gratte-ciels, la marina Bay sands, un port de pêcheurs mais aussi des shop houses hautes en couleurs. Durant la croisière, je me suis tout de suite rendu compte que je suis dans l’un des quatre dragons asiatiques, dans un pays très développé qui brille même en pleine nuit. Et ce, pas seulement grâce aux lumières des villes qui vivent la nuit. 

L’anglais, qui est officiellement parlée dans la région est très en vogue dans les sites touristiques. De ce fait, pour trouver son orientation, pour découvrir les sites touristiques, pour comprendre les explications lors des visites de sites, pour commander son taxi ou son plat, il est très utile de maitriser cette langue. Et comme je parle bien la langue, j’étais tout de suite dans le bain. Je me suis également lié d’amitié avec bon nombre de jeunes étudiants et de touristes. Ce qui a encore augmenté mon enchantement lors de ma visite de ce lieu unique. 

Passage aux Gardens by the Bay 

Gardens by the Bay est aussi un detour incontournable pour visiter Singapour. Ce grand parc de 101 hectares est subdivisé en trois jardins qui sont le Bay south garden, le Bay east garden et le Bay central garden. Ce sont de magnifiques jardins qui mettent à l’honneur l’horticulture tropicale. L’enceinte renferme aussi une grande cascade artificielle, appelée Cloud Forest ainsi qu’un magnifique jardin composé exclusivement de milliers d’espèces de fleurs, le Flower Dame. Amoureux des fleurs, je peux dire que j’ai été très satisfait de ma visite sur les lieux. Il y avait un paysage tout simplement féérique. 

Après la visite de site, rendez-vous au restaurant ! En effet, avant de me rendre sur place, j’ai déjà imaginé ce que je pourrais manger dans ce pays  réputé pour sa gastronomie multiculturelle et diversifiée. Donc, pour le petit déjeuner, j’ai pris les fameux kaya toast qui est un petit déjeuner traditionnel à base de toasts grillés de beurre salé . Et aussi , de kaya qui est une espèce de pâte à tartiner à la noix de coco et au pandan (une plante verte d’Asie). Je les ai pris avec des œufs mollets et un thé.

La journée avait bien démarré. Puis, au déjeuner, je me suis rendu dans un restaurant hong kongais célèbre pour goûter au chicken rice qu’ils ont l’habitude de servir. Ce poulet laqué très moelleux avec  du riz et une sauce très gouteuse est l’un des plats typiques de Singapour. Impossible de s’y rendre sans y gouter. Et en guise de dessert, pourquoi pas du durian nature ? Après tout, on en retrouve partout : sur les marchés, les épiceries, les supermarchés et dans les restaurants !

Virée dans le parc Merlion 

A l’entrée de la ville, à l’embouchure du fleuve Singapour, il y a une statue éponyme qui est contenue dans le parc Merlion. La sculpture a une tête de lion sur un corps de poisson  et elle recrache de l’eau. Elle constitue aujourd’hui un emblème commercial et reste un véritable symbole de la ville. 

Après la visite, j’ai pris un déjeuner rapide puisque j’ai dû poursuivre une autre visite dans l’après-midi. J’ai alors pris de la soupe laska. C’est également une spécialité caractéristique de la ville qui est très épicée. Elle est à  base de lait de coco, de nouilles, de crevettes et de poisson parfumé avec du pâte de curry, de piment, de citronnelle et de coriandre. Bien que je ne sois pas un grand fan de soupe de poissons, j’ai tout même apprécié celle-là !

Virée à Chinatown

 Une fois le déjeuner terminé, je suis parti visiter chinatown. C’était une virée unique qui rappelle que même dans un pays peuplé de chinois, il y a toujours un quartier typiquement chinois où l’on peut s’acheter des produits purement chinois. L’environnement ressemblait vraiment à celui des Night Market de Taipei, sauf pour le climat oriental. J’ai pu y voir des boutiques de soie, des tissus colorés, des échoppes de technologie, des restaurants ou encore des supermarchés de  nourriture orientale. Par la suite, j’ai aussi pu diner dans les célèbres food court avant de me rendre dans un temple hindou, le Sri Mariamman. 

9 langues étrangères que vous pourrez apprendre en 2019

Loger chez l’habitant et améliorer ses compétences linguistiques

Quelles sont les raisons qui font que l’anglais est roi ?

Comments are closed.

Post Navigation