Pour mon séjour à Munich, je pouvais choisir entre la vieille ville d’Altstadt, Maxvorstadt ou Kunstareal. Ces quartiers se trouvent au centre de la ville et regorgent de bons endroits pour séjourner. Tout y est à proximité. Les quartiers de Bogenhausen et Lehel étaient également pas mal. Ils se trouvent au nord-est de l’ancienne ville. Comme la ville regorge de pistes cyclables pour circuler en toute quiétude, je n’ai pas hésité à louer un vélo pour partir à la découverte du centre-ville. En plus, c’est à Munich que se déroule la fête de la bière en octobre. 

Ce que j’ai mangé à Munich

Durant mon voyage à Munich, je voulais découvrir la cuisine allemande ou plus exactement la cuisine bavaroise. Cette dernière se trouve généreuse, réconfortante et conviviale. En Bavière, la saucisse est une star. D’ailleurs  ,  Il en existe toute une variété particulièrement blanche. J’ai mangé la saucisse la plus célèbre et la plus prisée à Munich, la Münchner Weißwurst. Ainsi , cette saucisse blanche se rapproche du boudin blanc avec un goût entièrement différent. Ce plat est le plus consommé lors de l’Oktoberfest, la Frühlingsfest et le Carnaval de Munich.

J’ai également dégusté une bonne bière avec un bretzel salé bien frais et de l’obatzda, une préparation crémière à base de paprika et de camembert. J’ai mangé du jarret de porc grillé appelé Schweinshaxe. Et aussi ,la chair est fondante avec une couche de lard croustillant. Ce plat s’accompagne d’une copieuse choucroute, du chou au goût aigre. J’ai également goûté au Sauerbraten, du rôti de porc au goût assez aigre. J’ai mangé du Bayerischer Leberkäse, une sorte de jambon de viande à déguster chaud ou froid avec de la moutarde sucrée et des cornichons. En accompagnement, j’ai mangé des Knödels.

C’est un plat originaire de Souabe entre la quenelle et la boulette. Réalisée avec des pommes de terre et du pain, sa cuisson pouvait être frite ou bouillie. Cela peut être aromatisé aux légumes ou avec de la viande ou du foie. Les Käsespätzle sont des plats végétariens. Et aussi , j’ai mangé ces pâtes fraiches aux œufs, gratinées au fromage et saupoudrées d’oignons rôtis, un pur délice ! J’ai mangé du Kaiserschmarren, le dessert préféré des Munichois. C’est une sorte de crêpe épaisse saupoudrée de sucre glace qui s’accompagne de compote de pommes. J’ai dégusté une part de Käsekuchen.

Ce gâteau est assez proche du Cheesecake. Il est réalisé avec du Quark, un fromage frais épais donnant une texture goûteuse et agréable en bouche. J’ai mangé du Prinzregententorte, une génoise au beurre et au chocolat glacée. J’ai mangé du Strudel, un gâteau fourré aux fruits. D’ailleurs, il y a l’Apfelstrudel qui est fourré aux pommes. Mais il y en a également qui est fourré aux abricots, aux pêches ou aux quetsches suivant la saison. Le Strudel s’accompagne d’une légère sauce à la vanille. Durant ma pause, j’ai été séduit par un Krapfen, un beignet rond fourré généralement de confiture et saupoudré de sucre. Alors , j’en ai mangé un délicieux à Viktualienmarkt.

Les endroits que j’ai visités à Munich

J’ai visité le Parc olympique. Ce vaste complexe a été construit pour accueillir les Jeux olympiques de 1972. Sa haute tour de télévision mesurant 290 mètres la rend reconnaissable au loin. D’ailleurs , je suis allé à son sommet et j’ai pu profiter d’un époustouflant panorama sur les Alpes. J’ai vu la Marienplatz, le cœur de l’histoire de Munich. Plusieurs édifices et monuments ont été concentrés dans ce lieu . Alors,  c’est le lieu de rendez-vous des Munichois. Cet endroit se reconnaît par l’imposant Hôtel de Ville au style néo-gothique. J’ai été envoûté par le retentissement journalier de son carillon. Ainsi , j’ai visité la Frauenkirche. La cathédrale de Notre-Dame à Munich n’a rien à voir avec celle de Paris. D’où , elle a des dômes en forme de bulbes.

Pour la retrouver, j’ai dû emprunter la rue Weinstrasse. J’y ai vu l’église des Théatins ou Theatinerkirche avec une façade typiquement bizarre. Dans la cathédrale, j’ai découvert l’empreinte du diable encore appelé le Coup de pied ou le Teufelstritt. La légende raconte que l’église a été pénétrée par le diable lui-même, mais personne ne pouvait le voir. Il en a donc profité pour faire ce dont il voulait. Cependant, son emprunte de pied sur le sol a été laissé lorsqu’il a été brûlé par le rayon de soleil traversant une des fenêtres. Le marché aux victuailles s’avère être le marché alimentaire le plus grand de Munich. Il a été là depuis le début du 19ème siècle.

J’y ai visité le jardin à bières pour pouvoir profiter de l’atmosphère ambiante en toute tranquillité. Et aussi ,pour déguster la meilleure saucisse et la bière de la ville, je suis passé par la taverne de Munich. J’ai été accueilli dans une immense salle au plafond unique. Cette brasserie peut contenir un millier de personnes. Le château de Nymphenburg se trouve être la résidence d’été des Wittelsbach. Ainsi ,ma promenade dans ce gigantesque et fantastique édifice insolite m’a pris au minimum une demi-journée. L’architecture de cet endroit mélange plaisamment le style néo-classique, bizarre et excentrique. J’y ai découvert un cabinet des chinoiseries, une galerie de la beauté ainsi qu’un jardin modèle anglais. Finalement , si la langue allemande vous intéresse aussi, visiter notre site

Les merveilleux endroits que j’ai visités à Munich

Passer un week-end à Munich

Un voyage réussi en Allemagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation