L’Australie est un pays qui m’a toujours fasciné. J’ai de ce fait décidé d’entreprendre un voyage dans une de ses grandes villes, Adélaïde. Implantée entre les eaux du Golfe Saint-Vincent et les collines des monts Lofty, cette grande ville australienne conserve un cadre unique. Les habitants sont très hospitaliers et très ouverts, d’où la sensation de convivialité qui semble y régner. Sur place, j’ai profité de chaque moment pour enrichir mes connaissances historiques, culturelles et culinaires. J’ai visité toute une panoplie de monuments ancestraux, je me suis promené au zoo et bien sûr, j’ai goûté à de nombreux plats typiques de la région. 

Ma virée à Darwin, la tanière des crocodiles à Adélaïde

Darwin est la capitale du Nord, aka Northern Territory. C’est un état immense qui regorge d’animaux sauvages. J’ y ai assistés aux plus beaux couchers de soleil de ma vie. Mais dès mon arrivée, après un long voyage de deux jours à bord du train Ghan, les habitants m’ont tout de suite avisé qu’il est interdit de sa baigner n’importe où parce qu’il y beaucoup de crocodile en liberté. Heureusement, que je ne suis pas trop fans des baignades à l’improviste. Sinon, ce qui m’a beaucoup plu dans la région c’est le weekly Mindil Beach Sunset Markets.

C’est un marché nocturne qui se déroule chaque mercredi et samedi entre le mois de mai et le mois d’octobre. J’y ai trouvé toutes sortes de produits locaux, de fruits, de légumes, de viandes, de poissons. J’ai aussi pu me procurer de sculptures aborigènes, d’opale et on nombre d’articles de surf. Et j’ai aussi eu l’occasion de goûter à certaines saveurs inhabituelles comme le barbecue au bœuf australien qui était un pur délice. 

Sinon, outre le barbecue qui est une véritable tradition nationale, j’ai pu y goûter d’autres spécialités locales, comme les ragouts aux légumes au coco et surtout beaucoup de barbecue. Sans oublier le vin qui fait aussi l fierté du pays. Mais les restaurants y servent toutefois les cuisines du monde. A un prix, certes, assez élevé, mais toujours aussi délicieux. J’en ai profité pour goûter à leurs pizzas, à leurs pâtes et à leurs hamburgers qui ressemblent relativement à ceux que j’ai goûté dans tous les pays du monde ! Ce qui m’a permis de ne pas être complètement dépaysé.

J’ai pu tout de suite trouver les meilleures adresses pour pouvoir goûter à ces plats aussi savoureuses qu’aromatiques vu que je parle bien l’anglais. Partout où j’allais, je comprenais bien le langage. J’ai pu demander facilement le chemin et retrouver plus aisément les meilleures adresses. Et puis, il faut dire que la population locale est très accueillante.  

Séances de baignades sécurisées

Comme je l’ai susmentionnée, les crocodiles sauvages grouillent dans toutes les eaux du coin à Adélaïde. Mais comme je suis allé à Adélaïde en été, j’ai tout de même voulu me baigner dans un lieu original. Je me suis donc rendu à la chute de Wangi Falls. C’est un site qui offre un paysage naturel et exceptionnel. Mais c’est juste un arrêt pour se rendre à Tolmer Falls. Ce sont des lieux magiques, touristiques et sécuritaires qui permettent de jouir d’un environnement simple et original. J’en ai profité pour me baigner plusieurs heures et me faire aussi de nouveaux amis au passage. 

Découvertes d’une nouvelle culture à Adélaïde

Mon séjour à Adélaide était jusqu’à présent très riche. Après les chutes, j’ai emprunté la grande route de l’océan qui se trouve être l’une des plus longues routes côtiers du globe. Elle traverse de nombreuses villes et bon nombre de villages des côtes australiennes. Un voyage extrêmement riche qui m’a aussi permis de rencontrer un aborigène. En effet, j’ai entendu parler des aborigènes d’Australie. Mais c’est bien la première fois que j’ai entretenu une longue conversation avec un d’entre eux. Et là encore, je suis fier d’avoir appris la langue anglaise. Sinon, je n’aurai jamais compris l’anglais de cet aborigène qui était avait une petite pointe d’accent.

Au cours de notre longue conversation, il m’a appris que les australiens modernes ont un mode de vie très différent des aborigènes, ne serai-ce que dans la simple notion de temps. « Dans la vie moderne, tout est chronométré et les gens courent toujours après le temps », « tandis que nous », dit-il, « nous n’utilisons même pas vos montres ».  « Il en est de même pour les aliments », ajoute-t-il, « nous chassons et nous ne consommons que des produits frais et authentiques de nos champs, de nos forêts et des eaux. Nous ne mangeons que des produits frais et naturels pour bénéficier directement de leurs vertus ».

A notre arrivée, il m’a gentiment proposé de venir découvrir son univers. J’ai sauté sur l’occasion et j’étais fasciné par le mode de vie rustique mais heureux qu’il semble mener. J’y ai eu l’occasion de déguster à leurs plats traditionnels, à base de maïs, de haricot et de viande. Un vrai régal. 

Les incontournables de l’ Australie

Comment bien préparer son voyage en Australie ?

EMBARQUEZ POUR LA NOUVELLE ZÉLANDE, LE PARADIS SUR TERRE

Comments are closed.

Post Navigation