Mon voyage en Espagne ne se résume pas seulement à Madrid, sa capitale, à Barcelone ou encore à Ibiza. En allant au nord du pays, j’ai trouvé Bilbao, une ville riche, dynamique et cosmopolite qui m’a permis de découvrir la culture ibérique, de me détendre sur la plage et de m’imprégner d’un agréable climat.

Étant la plus importante ville du Pays basque espagnol, Bilbao est célèbre pour l’existence du musée Guggenheim avec une architecture avant-gardiste qui se trouve être un vrai symbole de la ville. Peu importe où j’étais, que ce soit à l’aéroport, aux bouches du métro, sur la place Nueva ou encore à la cathédrale de Santiago, la ville de Bilbao n’a pas manqué d’idées pour enrichir mon séjour.

Ma découverte des musées

Pour commencer ma découverte culturelle de la ville de Bilbao, j’ai visité les musées les plus célèbres de la ville. Parmi eux, je suis passé par le musée Guggenheim, surnommé Gugg, qui est l’attraction majeure de cette ville. Je ne voulais pas manquer ce haut lieu de l’art pictural et ce monument d’architecture. J’ai pu y trouver les œuvres de Jeff Koons, de Richard Serra, de Daniel Buren et de bien d’autres artistes célèbres dans l’art contemporain et l’art moderne.

Musée Maritime Ria de Bilbao

Après Gugg, je suis passé dans le musée maritime Ría de Bilbao qui présente divers objets et éléments se rapportant directement au monde de la navigation maritime. J’ai pu y voir différentes bouées, des ancres gigantesques ainsi que des navires. J’ai même eu la chance de visiter l’intérieur de la plupart des embarcations. Mais aussi , j’ai eu l’opportunité de connaître à peu près l’univers maritime et l’embouchure de Bilbao.

Musée de Beaux-arts

Après le musée maritime, je suis partie à la découverte du musée de Beaux-arts qui est de plus en plus oublié, mais demeure toujours un des plus grands musées d’Espagne. J’y ai retrouvé des œuvres datant des 12e et 14e siècles ainsi que des œuvres plus modernes comme celles de Barcelo, de Chillida ou encore de Mure.

Ce musée offre un doux mélange de classicisme et de modernisme. Après la visite, je suis allé me détendre sur la terrasse du bar située à l’extérieur du bâtiment. Celle-ci offre une splendide vue sur le parc Dõna Casilda. J’ai terminé ma découverte des musées par celui de l’Athletic Club de Bilbao et le stade San Mamés.

Tous savoir sur l’histoire

Pour comprendre et découvrir l’histoire du club de football basque de l’Athletic Bilbao, j’ai pénétré au cœur d’un des plus grands stades d’Espagne, le San Mamés Barria. Ce stade, inauguré en 2013, peut accueillir jusqu’à 53 000 personnes. Pour l’incroyable ambiance retrouvée à chaque match, il est surnommé la Cathédrale.

J’ai choisi de visiter le stade en groupe et cela a duré à peu près une heure et demie avec mon passage dans le musée de l’Athletic Club de Bilbao et l’enceinte San Mamés. J’ai également profité du moment pour vous voir les salles des trophées et les vestiaires.

Après les musées, place à la détente

Pour profiter d’une vue à couper le souffle sur l’ensemble de la ville de Bilbao, j’ai gravi le mont Artxanda. En plus de la vue sur la ville et le musée Gugg, j’ai pu faire du sport, me restaurer et apercevoir une célébration de mariage. Quelques mètres plus bas, un contraste représentatif entre le tumulte de la ville et la sérénité de la montagne m’attendait. J’y ai trouvé le mémorial de la Guerre Civile créé par Juanjo Novelle. J’y suis monté à l’aide d’un téléphérique.

Comme toutes les grandes villes, Bilbao dispose d’un grand parc idéal pour pratiquer du sport, le parc Doña Casilda Iturrizar. J’y ai aperçu plusieurs installations comme des toboggans et des balançoires qui font le bonheur des enfants. Durant la saison estivale, la scène du petit théâtre accueille des concerts et des festivals. J’ai profité de mon passage pour prendre un verre sur l’une des terrasses des cafés tout en admirant les cygnes. Les canards et les oies qui y venaient en nombre.

Les Jardins de Albia

Après le parc, je suis partie voir les Jardins de Albia, un square situé au cœur de la ville de Bilbao, en face de l’emblématique café Iruna. Sur cette place, j’ai vu une fontaine avec de minuscules sculptures consacrées à Truebo et Sabino Arana. Pour me détendre loin du tumulte urbain, cet endroit était parfait.

Après les jardins, je suis passé dans la Vieille ville pour voir la Fontaine du Chien située dans la rue du Perro. Une des plus étroites venelles de Bilbao. Jadis, cette fontaine servait d’abreuvoir pour les animaux. Mais actuellement, elle est agrémentée de trois tuyaux en tête de lion de forme néo-classique et est devenue un excellent lieu de rendez-vous et de rencontre pour les habitants.

la place Bizkaia

Pour finir mon escapade détente, je suis allé sur la place Bizkaia. Un endroit surprenant au cœur de la ville qui se détache entièrement du reste de l’architecture de Bilbao. Extrêmement moderne, cette place m’a laissé une impression futuriste. J’ai profité de mon passage pour me détendre et j’ai vu de nombreuses familles avec des enfants qui y jouaient. De plus, les jeux pour les enfants présentaient des formes très design que je n’ai vues nulle part ailleurs.

Ski en Espagne, guide des meilleures destinations

Ski en Espagne, guide des meilleures destinations

Ce qui m’a poussé à apprendre l’espagnol

Comments are closed.

Post Navigation