Région administrative de France, le Grand-Est réuni trois grandes régions qui s’étendent sur le territoire de l’Alsace, de la Lorraine et de Champagne-Ardenne. Limitrophe à l’Allemagne, la Belgique, la Suisse et le Luxembourg, le Grand-Est est une région qui attire les touristes du monde entier. Elle est également ouverte à toute une panoplie de marchés internationaux de par sa nature très cosmopolite. 

Ma virée dans la vieille ville de Colmar

Définie comme « la petite Venise », Colmar a une beauté à couper le souffle. Je dirai même que c’est l’une des plus belles communes que j’ai eu la chance de visiter. Avec son architecture atypique, Colmar propose des bâtiments médiévaux, des colombages style Renaissance ainsi que d’autres monuments épargnés par les guerres. Sur place, je me suis rendu au musée du chocolat et à la vielle ville à bord d’un Segway. C’était une escapade très enrichissante et très divertissante qui m’a permis de me ressourcer avant d’entamer d’autres communes. 

Parcours sur la route des vins d’Alsace

Egalement incontournable, les route des vins est un site exceptionnel pour tout amateur d’œnologie ou pas ! J’ai pu me faufiler entre les vignobles de grands crus qui s’étendent sur plus de 170 km. Sur le chemin, des villages de la région bordaient les routes et apportent une touche pittoresque à ce beau paysage. Je me suis bien ressourcé et j’ai également profité d’une culture exceptionnelle. Et puis, je n’ai pas manqué de déguster des vins locaux à la source. Le voyage était bien rempli !

Visite du pays de Gerardmer au Grand-Est 

Puis, j’ai mis le cap sur les Vosges. Et au programme, il y avait l’exploration d’une zone beaucoup plus naturelle, vers le versant lorrain du massif de Hohneck. Dans le site, il y a le plus grand lac naturel de la région. Et dans ses splendides forêts de sapins, j’ai pu entrevoir des loups, des lynx boréals mais aussi des cerfs et des chouettes de Tengmalm. Généralement, ce sont des animaux nocturnes mais lors de notre passage sur les lieux, ils se sont tout de même manifestés, l’espace d’une seconde. 

Passage dans la vieille ville de Troyes 

Une fois sur les lieux, je me suis tout de suite dit que je devais absolument visiter la fameuse cathédrale de Troyes. Outre ce monument historique, notre groupe- car j’ai intégré un groupe de touristes- a aussi eu l’occasion de visiter d’autres édifices historiques aux magnifiques architectures traditionnelles entre des ruelles pavées et des maisons à colombages. C’était un vrai voyage dans le temps. 

Virage à Sundgau au Grand-Est 

Le Sundgau se trouve au détour de la Suisse, de l’Allemagne et de la Franche-Comté. Il offre un paysage digne d’une carte postale. Situé à quelques kilomètres du Jura, ce territoire regorge de vallées verdoyantes  et sauvages. Sur place, j’ai pu vivre pleinement ma passion pour les marches et les explorations écologiques de la nature. En effet, j’ai pris un vélo et j’ai exploré ces étendues naturelles où j’ai également découvert des villages authentiques aux architectures uniques dans leurs genres. 

Visite de l’ensemble Stanislas à Nancy 

Figurant parmi les premières places protégées par l’Unesco, les trois places Stanislas dans la ville de Nancy sont des sites incontournables pour une visite dans le Grand Est. Ces édifices – la place de l’Alliance, la place de la Carrière et la place Stanislas m’ont particulièrement séduit. Rappelant un léger style rococo de la Renaissance, ils m’ont remémoré la beauté des monuments de cette belle époque.  

Mon voyage culinaire dans la région du Grand Est

Sur place, j’ai pu déguster de nombreuses spécialités typiques de la région. J’y ai par exemple goûté aux meilleurs plats traditionnels riches du savoir-faire et des saveurs du terroir. Boudin blanc de Rethel, jambon sec des Ardennes, fromage de Langres, baeckeoffe : un plat de viande marinée avec des pommes de terre, choucroute, quiche lorraine, andouillette de Troyes, autant de plats qui m’ont fait lécher les babines. Sans oublier les desserts et sucreries caractéristiques de la région comme la madeleine de Commercy, la glace plombières, le macaron de Nancy, la dragée de Verdun, le kougelhopf, le macaron de boulay, le baba au rhum, la tarte aux brimbelles ou encore le biscuit de Reims. Et pour accompagner le tout, de la champagne, du cidre du pays d’Othe ou encore le vin d’Alsace. 

Durant mon séjour sur les lieux, j’ai pu faire de nouvelles connaissances. En effet, bien que je parle beaucoup de langues, je m’y suis spécialement senti chanceux de maîtriser le français qui y est parlé. Je me suis dit que j’ai vraiment fait le bon choix en voulant apprendre intensément cette langue magnifique. Elle permet de briser la glace, de commencer les conversations, de demander son chemin, de demander ce qu’il y a dans ses plats, etc. Bref, la langue française m’a été d’une utilité vitale dans tous mes voyages dans les régions de France. 

Visiter les sites incontournables dans le Pays de la Loire pour se perfectionner en langue française

Apprendre le français : comment améliorer votre expression orale ?

Apprendre le français chez soi avec des moyens originaux et créatifs

Comments are closed.

Post Navigation