Localisée à l’extrême ouest de la France, la Bretagne n’est pas qu’une ville où il fait bien y vivre. En effet, elle propose un paysage contrasté, combinant la nature aux œuvres de la civilisation humaine. Pour un voyage riche en cultures et en découvertes, La Bretagne ne risque pas de vous décevoir. 

Mon come-back dans l’histoire 

Bretagne n’est pas avare en châteaux. Du centre -ville aux côtes, j’ai pu visiter toute une panoplie de monuments historiques où ont vu naître et dépérir de nombreux monarques, artistes ou célébrités de renom international. J’ ai commencé mes visites par les châteaux de Combourg, de Fougères et de Vitré. Ces édifices témoignent des nombreuses batailles médiévales qui se sont déroulés. Puis, j’ai visité le château du Rocher -Portail qui est à Maen-Roch. Depuis que j’étais arrivé, le guide n’a cessé de parler de ce château qui demeure aussi l’un des œuvres architecturales qui font la fierté de tout breton qui se respecte. Et arrivé sur les lieux, j’ai tout de suite fait un saut pour visiter la Tour de Guesclin qui est localisé au Nord-Est de Redon. Ce monument reste l’une des vestiges de la guerre de Cent Ans. 

Visiter ces monuments historiques m’a plongé au cœur de l’histoire de la Bretagne. Comme je parle couramment le français depuis quelques temps déjà, je comprenais facilement les explications que les guides donnaient aux touristes et aux visiteurs. Bien sûr, entre eux, ils se parlent en bretons mais quand ils s’adressent à nous, ils parlaient tous avec un français impeccable. Et pourtant, le breton est le dialecte dominant.  

Ma visite au golfe du Morhiban 

Ce Golfe tient son renom de la magie et de la tranquillité qu’il évoque. En effet, il se situe entre terre et mer et induit ainsi un certain charme. A Vannes, j’ai pu voir des demeures à colombages uniques et typiques de cette région de France. De par son grand dynamisme, la ville attire de nombreux touristes. Et j’en ai rencontré pas mal durant mon séjour. La ville  abrite également de nombreux musées et cathédrales. Ce qui m’a particulièrement ravi vu que j’apprécie particulièrement les visites des monuments historiques. Avant de quitter la région, j’ai également fait un petit détour sur la presqu’île de Rhuys et j’en ai profité pour visiter un autre château, celui de Suscinio. 

Dans la région, j’ai eu la possibilité de goûter à une des spécialités culinaires de la région, entre autres les galettes traditionnelles au blé noir. J’en ai pris au petit déjeuner, au déjeuner, au goûter et à dîner. En effet, j’ai commencé mon voyage culinaire par la crêpe sucrée au caramel beurre salé. J’en ai pris une au poisson à midi, une autre au jambon à 16 heures et une dernière aux œufs et aux champignons pour le dîner. Sans oublier le fameux cidre chaud qui accompagne tous les plats à merveille. Mon estomac était aux anges. 

Ma visite à Quiberon et sur les côtes de Granit

C’est également une presqu’ile qui est façonnée par des côtes sauvages stupéfiantes. J’ai particulièrement apprécié  les sites de Kerzerho à Erdeven qui me permettaient d’observer les fameux menhirs d’obélix de près. Ensuite, je me suis dirigée à Locmariaquer pour regarder les nombreux dolmens et tumuls qui s’y cumulent. Le guide local m’a alors suggéré de marcher dans  les sentiers pour m’y rendre. Sur le chemin, j’ai pu observer le site de Carnac, et ce,  en empruntant toujours les petites routes.

En marchant sur cette côte, j’ai réellement ressenti que je suis en contact avec la nature. Et contrairement à mes premiers préjugés en voyant la place, j’ai pu apprécier rapidement ce grand dépaysement.  Et effectivement, c’était l’endroit idéal pour se détendre et se ressourcer. D’immenses plages de sable et des roches roses typiques de la Bretagne n’attendent plus que moi. Je ne me lassais pas de les contempler. Arrivé sur les lieux, j’ai marqué une petite pause gourmande et j’en ai profité pour goûter au traditionnel plateau de fruits de mer frais : huitres, crabes, écrevisses, clovisses, etc. 

Afin de mieux découvrir les alentours, j’ai encore continué à sillonner le long du Sentier des Douaniers. Je suis alors arrivé  dans le petit village de Ploumanac’h. Puis, je suis allé faire un tour à  Plougrescant, puis Perros-Guirrec et enfin à Trégastel.

La forêt de Brocéliande pour finir en beauté mon séjour 

Le dernier jour de ma virée, je me suis rendue à Rennes et je suis passée par la forêt de Brocéliande. J’ai pu y trouver des grands et vieux arbres âgés de cent ans qui rappellent la célèbre légende de Merlin. J’en ai profité pour respirer l’air de la forêt. Et une fois arrivé à Rennes,  j’ai pu goûter aux fameuses rillettes de poissons à base de saint-jacques, tourteau et de maquereau. Un pur délice. 

5 expressions amusantes à connaître en anglais

Les villages du Pays de la Loire que j’ai visité

Les découvertes que j’ai particulièrement apprécié dans les Pays de la Loire

Comments are closed.

Post Navigation