Je suis tombé amoureux de ce Pays ! La préférence va souvent vers îles tropicales bordées d’eaux turquoises. Moi, avec mon âme guerrière, je préfère les aventures Vikings, les forêts enchantées et la bonne bière. Je vous partage cette fois-ci mon escapade aux Pays-Bas. C’est un pays calme où il fait bon vivre. Les fleurs y poussent à profusion et les habitants ont choisi le vélo pour leur besoin de mobilité urbaine.

L’histoire des Pays-Bas.

Les Pays-Bas sont constituées de plusieurs royaumes d’où cette appellation au pluriel. Ils se situent au Nord-Ouest de l’Europe. Son nom lui vient du fait qu’une bonne partie de ses terres se trouve en dessous du niveau de la mer. C’est un pays singulièrement plat, sans beaucoup de relief. Il a connu son siècle d’or dans les années 1600. C’était la période où les échanges commerciaux étaient à leur plus fort. Ravagé par la deuxième Guerre Mondiale, il ne reste presque rien de cette époque que les canaux qui traversent encore les villes.

A cause de sa prédisposition géographique, le pays est plutôt vulnérable aux inondations. Une en particulier a dévasté le pays en 1953. Les néerlandais en ont tiré une leçon et ont désormais appris à danser sous la pluie avec l’adoption du Plan Delta. En effet, en plus de son histoire, du côté esthétique, les canaux ont une fonction pratique qui facilite l’évacuation des eaux en cas de grand cru. Des bassins ont été aménagés pour accueillir une impressionnante quantité d’eau en cas de forte précipitation. Et comme si cela ne suffisait pas, de plus en plus de maisons sont construites directement sur l’eau.

Comme quoi, on n’arrête pas le progrès. Un tour à la ville d’Amsterdam est une occasion de faire un point sur toute l’histoire des Pays-Bas. Il y a là de nombreux musées et monuments rappelant la deuxième Guerre Mondiale comme le Rijksmuseum et la maison d’Ane Franck avec le grenier, où la petite a écrit son très illustre journal intime, à son état d’origine. Mais pour les voir, il faudra être patient car les visiteurs sont très nombreux. Je ne suis pas connu pour ma patience, alors, pour faire un tour rapide, j’ai opté pour la croisière à travers les canaux de la ville. Pendant le tour, j’ai eu droit à un récit de l’histoire des Pays-Bas dans sa globalité, quelle chance !

La capitale mondiale de la fleur

Si vous aimez de belles plantes, prenez conscience du fait qu’il y a une très grande probabilité que la fleur que vous avez achetée en bas de chez vous vient des Pays-Bas, même si elle a été cultivée dans votre région. En effet, ce sont des milliers de tonnes de plantes et de fleurs qui transitent tous les jours dans les Auction avant d’être redistribuées partout dans le monde. Les Pays-Bas sont en fait la capitale mondiale de la fleur. Vous y trouverez même les orchidées de la Thaïlande et les bambous de Chine.

Mais la fleur nationale des Pays-Bas c’est la tulipe. Des champs de tulipes s’y dressent à perte de vue et constituent une attraction touristique à part entière. De nombreuses serres sont aussi utilisées comme à Rotterdam pour cultiver les plantes suivant les conditions naturelles auxquelles elles sont habituées. En bonne capitale de la plante, les Pays-Bas accueillent toutes les plantes sans distinction et sans discrimination. Ainsi, la commercialisation et la consommation du cannabis est totalement local dans le pays. Cette année, le gouvernement a même lancé un appel à manifestation d’intérêt pour trouver des cultivateurs locaux. Avis aux amateurs !

La capitale mondiale du vélo

L’écologie est au centre des préoccupations des néerlandais. Ils accordent une importance capitale à la propreté de l’environnement dans lequel ils vivent. Bon nombre d’aménagements et de politiques nationales ont été dirigées dans cet optique. Cela a valu aux Pays-Bas d’être mon pays préféré car j’ai ressenti un bien-être profond dès mes premières respirations sur ces terres. L’ordre et le calme qui y règnent offrent une paix palpable. Même dans Amsterdam, où il y a beaucoup de touristes et de hippies, la qualité de l’air est bien meilleure qu’ailleurs dans toute l’Europe. Leur secret, des centaines de kilomètres de pistes cyclables. Aux Pays-Bas, il y a plus de vélos que d’habitants. Le vélo est un véritable mode de vie pour les néerlandais. Il existe même des lois spéciales pour régir ce secteur.

L’anecdote

Aux Pays-Bas, la langue officielle est le néerlandais. C’est une langue à mi-chemin entre l’anglais et l’allemand. Si vous envisagez d’y faire un petit tour, mieux vaut renforcer votre anglais. Les néerlandais sont réservés au premier abord et ils ne parleront que néerlandais devant vous, même s’ils parlent très bien l’anglais. Car les enfants apprennent l’anglais à l’école. Mais une fois qu’ils vous ont accepté, vous vous rendrez compte que ce sont de véritables moulins à paroles et surtout des gens qui ont le cœur sur les mains.

Mes immanquables d’Allemagne

Séjour en Allemagne : immersion au cœur de la nature

Pourquoi apprendre la langue allemande ?

Comments are closed.

Post Navigation