Région historique du centre- est de la France, la Bourgogne attire autant de touristes que les régions favorites de la France, comme l’Ile-de-France ou encore les Alpes. Sur place, j’ai pu profiter d’un paysage unique, d’un patrimoine exceptionnel  et d’une culture  très caractéristique. Ma visite dans la région m’a également permis de gouter aux spécialités bourguignonnes faites de plats emblématiques et de boissons comme les vins et les alcools locaux. D’ailleurs, la région est réputée dans le monde pour ses vins, pour le Pinot noir, le Chardonnay, le Chablis ou encore le Beaujolais mais aussi pour sa moutarde, à Dijon. 

Les monuments historiques de Dijon

Bourgogne conserve de nombreux vestiges de son passé historique. En effet, on peut encore y trouver des édifices qui témoignent de la richesse de la région, surtout à Dijon. J’ai pu y visiter la célèbre église Notre-Dame qui est une cathédrale gothique du XIIIè siècle. Puis, j’ai fait un bond au jardin botanique . Ainsi, il renferme un museum, une roseraie, un arboretum et une école de botanique. Sur les lieux, les plantes sont  décrites avec une petite étiquette qui renferme leurs fonctions alimentaires, leurs usages médicinales ou encore leurs utilités en textiles. 

Mon amour des langues, ici du français m’a beaucoup servi durant mon voyage à Bourgogne. En effet, puisque je maîtrise la langue française sur les bouts du doigt . J’ai pu communiquer aisément avec la population locale, qui soit dit en passant est très hospitalière. En un rien de temps, j’ai pu me faire des amis  . Ainsi ,j’ai pu dénicher les meilleures adresses pour déjeuner, pour faire la fête la nuit ou simplement pour connaître les bons sites touristiques. Sans oublier la praticité de la maitrise de la langue qui m’a permis même de retrouver mon chemin. Et ce, dès mon arrivée à l’aéroport. 

Visite à l’hospice de Beaune 

Ce sont des hospices qui ont été construites en 1443 après les ravages de la peste ainsi que de la guerre de 100 ans. J’ai pu constater qu’il y a des bâtiments aux tuiles vernissées, typiques de l’architecture bourguignonne. En effet, ce sont des toits polychromes en ardoise qui ont toujours été un symbole fort de la région. Pour rappel, sachez que cet hôpital qui a été pensé par le chancelier de Bourgogne Nicolas Rolin est dédié à l’origine pour les vieillards, les indigents mais aussi les orphelins, les malades, les parturientes et les infirmes. 

Après une visite haute en histoire, j’ai pu me rendre dans un restaurant typique de la région . Donc, j’ai enfin pu goûter aux fameux escargots de Bourgogne. En entrée, le chef m’a proposé le jambon persillé accompagné d’un bon digestif typique. Et en guise de dessert, je n’ai pas lésiné sur les pains d’épices de la région baptisées nonnettes. Un vrai délice qui se prend également au petit déjeuner avec une bonne tasse de café bien corsé. 

Bibracte, un détour inoubliable

S’étendant sur 200 hectares, Bibracte est une fortification de la contrée gauloise qui mélange les vestiges de l’architecture romaine avec les ruines gauloises. Ce qui fait de ce lieu un terrain de fouille de rêve pour bon nombre d’archéologues. L’histoire de l’enceinte est décrite dans le musée qui se situe au col de la Croix du Rebout que j’ai eu la chance de visiter. Une fois arrivé sur les lieux, j’ai pu contempler un cadre féérique au beau milieu de la forêt. 

Comme j’ai intégré un groupe de touristes . Donc nous avons décidé de faire des activités à la carte pour une visite à Bibracte sur mesure. Ainsi, j’ai pu suivre une visite guidée du site archéologique n du musée et j’ai pu suivre un atelier pratique. Après une visite assez épuisante mais très enrichissante . J’ai pu déguster le fameux poulet Gaston Gérard avec les œufs en meurette accompagnée d’un bon kir local. 

Détour à la Roche de Solutré

Ayant reçu le label de Grand Site de France en 2013, la Roche de Solutré constitue l’un des plus grands gisements préhistoriques d’Europe. Le panorama coloré et sauvage qu’elle offre est d’ailleurs exceptionnel. En tant qu’amateur de randonnée, j’ai décidé de suivre l’un des cinq circuits qui sont proposés aux voyageurs pour visiter les lieux. Cette virée écologique m’a permis de combiner mes deux passions pour le voyage et le sport. Air frais et paysage de rêve étaient au rendez-vous. 

Et pour terminer en beauté la journée et le séjour à Bourgogne, rien de tel qu’un bon repas composé de plats et de produits typiques de la région. En effet, j’ai enfin commandé le fameux bœuf bourguignon dans un restaurant étoilé de la région. C’était tout simplement un régal que je n’avais jamais goûté avant. Moi qui n’aimait pas en principe les carottes, je les ai terminé jusqu’au derniers. En fait, ils se mariaient bien avec la viande tendre et bien moelleuse. Délicieux.

Toutes les choses que j’ai pu faire à Dijon

L’incroyable expérience que j’ai vécu sur la route des vins en France

Les sites à ne pas manquer dans les régions de France

Comments are closed.

Post Navigation