Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours rêvé de maîtriser l’anglais. Pour voyager, pour avoir une meilleure carrière professionnelle et pour acquérir une certaine connaissance, la langue anglaise me paraissait grandement nécessaire. J’avais besoin de m’exercer et ne pas avoir peur de faire des erreurs. Si je ne faisais d’exercices, je ne pouvais pas trouver ce qui allait et ce qui n’était pas bien. J’ai pris des risques pour comprendre les concepts de la langue. Je trouvais tout cela utile dans mon apprentissage. Mon principe était de ne pas avoir peur de parler avec des locuteurs natifs et de sortir de ma zone de confort.

Je me suis servi de la technologie pour maîtriser l’anglais

Je visionnais des DVD en anglais et je pouvais réellement obtenir le contenu. Même si les films et la télévision étaient également efficaces, je trouvais mieux d’utiliser quelque chose que je pouvais regarder plusieurs fois. Mon cerveau pouvait se détendre au lieu d’essayer de suivre. J’ai demandé à des proches de me prêter des séries télévisées. J’ai essayé de télécharger des streaming avec de larges programmes et films américains et australiens. Au début, j’utilisais les sous-titres pour comprendre ce qui se disait. Plus je m’améliorais, plus j’avais hâte de continuer mon apprentissage. J’ai essayé de visionner une émission télévisée ou un film en activant les sous-titres en anglais et une seconde fois avec des sous-titres en français.

J’écoutais la radio comme le BBC World Service que j’ai trouvé pas mal en tant que source d’anglais parlé. Cette radio diffuse des programmes pour les apprenants. Pendant que je faisais autres choses, je la laissais en marche. Le simple fait d’écouter l’anglais à tout moment m’a aidé à apprendre doucement sans le besoin de m’asseoir ou de visionner. À part la radio traditionnel, j’avais également la radio Internet qui disposait de podcasts sur pratiquement tous les sujets en ligne. This American Life est celle que j’ai trouvé la plus classique. Avec les webradios, j’avais la possibilité de ralentir et de revenir en arrière pour réécouter les phrases que j’avais du mal à comprendre ou celles que je ne connaissais pas.

J’ai grandement utilisé Internet

Pour améliorer mon anglais, avec internet, je pouvais écouter des podcasts, regarder des clips télévisés, lire des livres ou des articles et même jouer à des jeux. J’avais même la possibilité de discuter avec d’autres gens. Sur le web, je trouvais d’innombrables pages consacrées à l’enseignement de l’anglais en tant que langue étrangère. Avec Wikipedia et BBC, je disposais des versions de leur site dédiées aux apprenants. Je pouvais également trouver des tas d’autres sites internet qui offrent des feuilles de calcul, des problèmes de mots, des histoires, des articles à un certain niveau scolaire. Je me suis servi des sites web de correction et de traduction. Comme je n’étais pas dans une classe et que je n’avais pas toujours un locuteur natif à ma disposition, j’ai trouvé un peu plus difficile d’être meilleur à l’écrit.

En effet, je n’avais aucune idée si ce que j’écrivais était correct ou non. Pour corriger mon travail, Internet m’a été d’une grande aide. J’ai réalisé des recherches dans Google pour trouver des sites susceptibles de m’aider à corriger ma grammaire. De plus, la majorité d’entre eux ne sont pas payants. Comme la compétence en écriture se fait facilement oublier, j’avais besoin de faire cela autant que possible. Je pouvais ainsi m’améliorer un peu plus rapidement. Pour continuer, j’essayais d’écrire mes mails en anglais. Je m’écrivais moi-même des notes en anglais et j’avais même ouvert mon propre blog en écrivant les contenus en anglais. Même si je ne pouvais pas toujours corriger mes erreurs, je m’habituais à écrire pour pouvoir avancer dans mon apprentissage.

Pour maîtriser l’anglais,j’ai fait de la musique et des applications mobiles mes alliés 

J’écoutais une chanson par jour. Non seulement je trouvais cela amusant, mais je pouvais également apprendre les mots et la prononciation. J’en ai choisi une chaque jour et l’apprendre jusqu’à la connaître par cœur. J’ai opté pour un genre que j’aime bien et des chansons qui ne vont pas rapidement. Parfois, il m’arrivait de laisser jouer les chansons que je connaissais déjà en arrière-plan et de les chanter. J’ai investi dans l’achat des CD d’apprentissage de l’anglais. J’ai demandé à certains de mes amis s’ils avaient les mêmes à me prêter au lieu d’en acheter en double.

De plus, je pouvais les trouver sur internet. Pour ce qui est des applications mobiles, je m’en suis servi pour apprendre les langues depuis mon téléphone. Ainsi , j’en ai téléchargé quelques unes qui étaient gratuites sur mon smartphone ainsi que ma tablette et je pouvais apprendre l’anglais peu importe où j’étais, du moment que je les amenés avec moi. Certaines applications présentent des jeux interactifs qui m’ont permis de m’exercer à parler et à reconnaître la langue. 

Comment apprendre l’anglais facilement ?

Comment apprendre l’anglais ?

Conseils pour apprendre l’anglais en écoutant de la musique

Comments are closed.

Post Navigation