La Bolivie n’est pas l’une des destinations touristiques les plus connues. Pourtant, elle propose des sites variés et authentiques de l’Amérique du Sud. Partagée entre l’Amazonie et les Andes, la Bolivie est un pays culturellement riche et dotée d’une richesse paysagère unique. Durant les visites de quelques sites incontournables sur les lieux, j’ai fait des découvertes exceptionnelles qui  m’ont émerveillé. 

 

Visite de la Paz

Au pied de la cordillère des Andes, nichée dans un canyon se trouve la capitale de la Bolivie, la Paz. C’est une grande ville qui réserve bien des surprises. En effet, elle allie traditions et modernité. Dès mon arrivée, j’ai été surpris par l’architecture contrastée. D’un côté, il y a les marchés traditionnels qui posaient leurs étales dans la vieille ville ou encore les vieilles maisons accrochées aux flancs de la montagne. Et d’un autre côté, il y a une métropole très dynamique. Sur les lieux, j’ai profité d’une vue imprenable sur toute la capitale en montant sur le mirador killi killi. Puis, à seulement 15 km de là, on retrouve le vallée de la lune qui présente des cratères étranges ainsi que des colonnes sculptées qui sont les résultats de l’érosion des roches. Je ne sais pour les autres voyageurs mais ces roches m’ont fait penser à un paysage extraterrestre. J’ai aussi profité de la cordillère royale qui est une chaîne de montagne aux sommets toujours enneigés. J’y suis monté avec d’autres touristes pour une belle randonnée. Le chemin était certes long mais le décor en valait vraiment la peine, un petit écrin de paradis !

Visitez la capitale

Dans la capitale, il y a beaucoup de restaurants, des coins de rues aux enseignes les plus luxuriantes. On y sert une gastronomie aussi diversifiée que les zones géographiques. Au goûter, on m’a d’abord proposé les fameuses saltena qui sont des chaussons à la viande, pommes de terre, œufs, olives, petits pois et sauce pimentée. C’est tout simplement un petit régal contenu dans la paume. Au déjeuner, place à la sopa, ou à la soupe. Elle peut être consommée en pleine journée et peut d’ailleurs faire office de seul repas jusqu’à la nuit. Il y a beaucoup de variétés de sopa : la lagua de chocio, la chairo, la locro, la chankao, la sopa de quinoa ou encore le caldo de cardan. Pour ma part, j’ai pris de la sopa de mani ou soupe de cacahuètes. Elle renferme une crème épaisse d’arachides, du lait, de la viande tendre, des pommes de terre à la vapeur, des épices et un peu de persil. C’est un plat très consistant et très copieux. 

Visite du lac titicaca

Étant le plus haut lac navigable du monde, le lac titicaca constitue une attraction incontournable de la Bolivie. Berceau des civilisations incas et tiwanaku, c’est un des hauts lieux de la culture andine qui renferme de nombreuses îles et sites archéologiques qui incarnent la richesse de la région. Je me suis promené autour du lac et j’ai pu profiter de la beauté du lieu. 

Virée au parc national Sajama

Je me suis ensuite rendu plus au sud pour accéder au parc sajama. Il renferme le sommet le plus élevé du pays, le volcan éponyme et bien d’autres richesses naturelles comme des geysers, des eaux thermales mais aussi des villages traditionnels. Un lieu unique dans son genre.

Cap au salar d’Uyni

Puis, je me suis rendu dans le plus vaste désert de sel de la planète. J’étais tout simplement sans voix devant cette immense étendue de sels blancs qui culmine à près de 4000 m d’altitude. La région renferme aussi des geysers, des volcans ou encore des lagunes ainsi que des villages pittoresques. Un paysage qui est ancré dans ma mémoire.

Virée de la région du Lipez et de la route des joyaux 

A quelques minutes du volcan et des monts colorés, j’ai pu découvrir une autre région riche en merveilles. A la laguna colorada, j’ai pu voir de magnifiques lagunes avec des eaux teintées de rouge. Et sur la laguna honda qui est entouré de sable fin, il y a de magnifiques eaux grises. Outre la beauté du paysage, j’ai également pu observer trois espèces de flamants roses. Un spectacle exotique inratable !

Mon voyage culinaire

Sur place, j’ai pu faire une belle découverte riche en saveurs. A citer, il y a le plato paceno, à base de steak, de maïs et de fromage, la sajta de pollo avec de la pomme de terre, des épices et des légumes frais, du chichcarron, du porc et du poulet ou encore les tamales, des chaussons de maïs et de manioc sucré salé. J’ai pu savourer ces plats et bien d’autres grâce à ma maîtrise parfaite de la langue espagnole. En effet, enparlant bien la langue, j’ai pu demander les meilleurs plats, leurs compositions ainsi que les meilleures adresses qui les servent.

Un séjour inoubliable en Bolivie

Zoom sur les États-Unis d’Amérique : histoire, culture, voyage

Mon voyage en Argentine

 

Comments are closed.

Post Navigation