Barcelone se trouve être la seconde ville espagnole. Tout au long de l’année, cette ville est bondée de touristes. Elle offre une variété d’intérêts immense, dont l’architecture, l’art, l’histoire, le sport et la gastronomie, mais il n’y a pas que ça. Sa vie nocturne est également endiablée. Ses plages au bord la mer Méditerranée attire également les touristes. Les Jeux olympiques d’été de 1992 ont permis à Barcelone de devenir une des villes d’Europe les plus visitées. À travers des kilomètres de ruelles sinueuses, la ville de Barcelone m’a semblé intimidante, surtout avec ses siècles d’histoire à explorer. Mais, je voulais quand même tenter le coup.

Visiter la Sagrada Família

Lors de mon passage à Barcelone, j’ai commencé par visiter la Sagrada Familia, le monument emblématique de la ville. Elle fusionne l’art nouveau et le style gothique de manière inédite. La Sagrada Familia s’inspire également de la nature. Elle est critiquée depuis un certain temps à cause des matériaux de construction contemporains utilisés pour sa rénovation. Beaucoup disent que ceux-ci ne respectent pas l’œuvre originale du fameux Antoni Gaudi. La fin des travaux de celle-ci est prévue pour 2026. La finition intégrale est annoncée pour 2032. Il a donc fallu 150 ans pour la finir étant donné qu’elle a été construite en 1882. Pour visiter la Sagrada Familia, les files d’attente sont très longues. Heureusement que j’ai acheté mon billet coupe-file à l’avance.

Une balade au Parc Güell

Pour échapper au tapage de la ville, j’ai continué ma visite de Barcelone par une promenade au Parc Güell. Incontournable dans la capitale catalane, ce riche parc architectural est l’un des plus grands succès de Gaudi. Ce dernier l’a conçu en ayant en arrière-plan les collines de Collserola. Ses structures, dont les fontaines, les piliers, les maisons et les allées semblent parfois faire un avec la nature. Ses piliers se relèvent comme des troncs d’arbres. Et aussi , ses arches paraissent crantées comme des ouvertures de grottes. Ainsi, ses fontaines semblent gardées par des lézards gigantesques avec les écailles en carreaux de mosaïque.

Les vues panoramiques qui m’attendaient au somment étaient vraiment époustouflantes lorsque j’ai suivi le sentier abrupt et pris de la hauteur. Comme pour la majorité des attractions que j’ai visitées à Barcelone, je devais acheter mon billet à l’avance. En effet, le parc ne peut contenir que 400 visiteurs toutes les demi-heures. Pour mieux connaître le lieu, j’ai opté pour une visite guidée.

Découvrir la Casa Milà et la Casa Batlló

Pour sa pierre élaborée, la Casa Milà est plus connue sous l’appellation La Pedrera qui signifie la carrière. Elle se trouve être le dernier projet civil que Gaudi a réalisé avant qu’il ne décède. Elle représente l’apogée de sa carrière. Ainsi , j’ai visité ce bâtiment créé pour être la résidence de l’élite de Barcelone. Avec ses patios intérieurs ondulés, ses murs courbés et ses piliers obliques, cette construction va sûrement à contre-courant avec ce que les Barcelonais ont l’habitude de voir. D’ailleurs , l’élément qui m’a le plus frappé sur l’édifice a été automatiquement son toit. Les cheminées à formes humaines et les escaliers plongeants m’ont évoqué un panorama d’autre monde.

Quant à la Casa Battló, ses mosaïques kaléidoscopiques et sa façade ondulée font d’elle un des sites les plus visités et emblématiques de Barcelone. Sa façade contemporaine renvoyant une mer calme enferme tout un monde de détails et de surprises architecturaux délicats. À l’intérieur, j’ai découvert le légendaire étage noble, les combles, la terrasse et les fabuleuses cheminées. L’étage noble concerne la vieille résidence de la famille Battló. Les combles sont les vieilles remises et buanderies. Sur les cheminées se trouve l’échine du dragon tué par saint Georges. J’ai également vu à l’intérieur la splendide cour intérieure qui était autrefois la cage d’escalier. La Casa Milà et la Casa Battló se situent sur le Passeig de Gràcia à environ 500 mètres de distance à pied l’un de l’autre.

Passer dans le quartier Barri Gòtic à Barcelone

En termes d’ampleur et de concentration d’architecture gotique, il n’y a aucun endroit au monde que je peux comparer au quartier Barri Gòtic. À Barcelone, c’est la partie la plus vieille où les rues en labyrinthes s’écoulent dans les places médiévales comme la magnifique Plaça Reial. Cependant, ce quartier Gothique présente des centaines de boutiques, les meilleures de la ville malgré son côté vieillot et authentique. Je pouvais y trouver des espadrilles confectionnées à la main, idéal pour un souvenir à ramener chez moi.

J’en ai trouvé à La Manual Alpargatera à Carrer d’Avinyó. Pour faire des découvertes les plus rarissimes, je me suis réveillé très tôt un dimanche matin. Je pouvais alors partir à l’exploration du Mercat Gòtic. J’ai eu ainsi la possibilité d’aller à la chasse aux antiquités. Sur une des places aux alentours du quartier, j’ai même pu assister à une danse traditionnelle catalane. C’était magnifique !Enfin, si la langue espagnole vous intéresse, cliquez ici

 

Comments are closed.

Post Navigation