Les circuits gastronomiques sont un excellent moyen de passer de très bonnes vacances « alternatives » . J’ai décidé de m’évader pour un séjour sans stress, tout en profitant des vues, des odeurs et, surtout, des saveurs d’un nouvel endroit.  Ce circuit m’a permis de savourer pleinement de succulentes sucreries… Un itinéraire gastronomique espagnol composé de sucreries, desserts et puddings que j’ai décidé d’essayer. Face à une perspective aussi gourmande que celle-ci, je devais être prêt à goûter aux desserts espagnoles authentiques.

Les casadielles, un des desserts espagnols typiques des Asturies

Ces friandises typiques des Asturies, dans le nord de l’Espagne, représentent un tube de pâte d’une longueur de 15 centimètres environ, fermé aux extrémités et rempli de noix, de sucre et d’anis. Selon la région des Asturies où vous vous trouvez . Alors, vous pouvez trouver des « casadielles » qui utilisent du vin blanc à la place de l’anis ou des noisettes à la place des noix. Vous trouverez également des « casadielles » de pâte frite et d’autres en pâte feuilletée cuites au four. L’origine de son nom n’est pas certaine .  Mais la théorie la plus répandue est qu’il vient de la déformation de « cosadielles », ce qui signifie « une petite chose ». Au fil du temps, il s’est transformé d’une friandise réservée pour des fêtes comme Noël et le carnaval à un dessert . Ainsi ,  j’ai pu trouver dans n’importe quelle pâtisserie asturienne à n’importe quel moment de l’année.

Piononos de Grenaden, un des  desserts traditionnels de Santa Fe

Anciennement appelés « Piononos de Santa Fe » parce qu’ils viennent de la petite ville de Santa Fe . Ces gâteaux espagnols sont mieux connus simplement sous le nom de « Piononos ». Si vous êtes à Grenade . Donc, ne manquez pas cette délicieuse sucrerie composée d’une tranche de gâteau roulée et recouverte de crème brûlée. Il est également trempé et saupoudré de cannelle pour finir. C’est une delicatesse qu’il est recommandé de manger en 2 bouchées. La recette proviendrait de la tradition arabe de Grenade, bien que l’origine du nom soit liée à un pape. En 1897, un pâtissier de Santa Fe, très attaché à la « Virgen de las Angustias », patronne de Grenade, voulait rendre hommage au pape qui avait proclamé le dogme de l’Immaculée Conception de Marie : il s’agissait du pape Pie IX., ou « Pio Nono ».

Goxua d’Alava, une vraie tuerie lorsqu’il est servie avec de la glace

Le mot « goxua » en langue basque signifie « sucré » ou « riche » .  Il ne faut donc pas être surpris par le goût de ce dessert du Pays basque, doux en bouche et à la présentation très voyante, typique d’Alava. Il est présenté en trois couches bien différenciées : une base de crème fouettée, une couche de génoise et une autre couche de crème pâtissière caramélisée au chalumeau. J’ai remarqué sa ressemblance avec la crème catalane. En effet, son créateur reconnaît avoir été inspiré par ce dessert catalan typique. Nous vous recommandons d’essayer d’obtenir les 3 couches dans chaque cuillerée que vous mangez.

Fardelejos de La Rioja, une sucrerie qui m’a vraiment ravi

Cette sucrerie d’origine arabe consiste en une très fine pâte feuilletée frite et fourrée de pâte d’amande, mais beaucoup plus légère que la pâte d’amande traditionnelle, car elle est composée d’amandes en poudre. Les « fardelejos » les plus célèbres sont ceux d’Arnedo . Ainsi , un village de la Rioja où ils sont élaborés depuis plus de mille ans. Bien que dans de nombreux endroits, ils ne soient consommés qu’à Noël, à Arnedo, vous pouvez les trouver toute l’année.

Frixuelo, mon coup de cœur

Les « frixuelos » sont, avec les « casadielles », les confiseries les plus connues des Asturies, mais elles sont également communes dans les autres régions du nord-ouest de León et de la Cantabrie. Il s’agit d’un type de gaufrette (feuille très fine de farine, d’eau et de sucre) composée de différents types de farine: blé, maïs, seigle, etc. . En fonction du type de grain qui est cultivé dans chaque région. C’est un dessert typique du carnaval d’Antroxu dans les Asturies  . Et aussi , il ressemble beaucoup aux « filloas » galiciennes ou aux crêpes françaises . Mais il est  avec son propre style et sa propre personnalité.

Il peut être consommé en dessert . Ainsi , en collation ou au petit – déjeuner et peut être rempli avec tout ce que vous voulez . D’ailleurs, le fourrage le plus courant soit la crème au chocolat, la crème glacée, la crème, etc. La méthode la plus traditionnelle consiste à utiliser uniquement du sucre blanc, sans aucun fourrage supplémenatire . La façon la plus traditionnelle de le manger consiste à les rouler et à les manger à la main, comme un enfant, et comme une crêpe française.

Goûter la gastronomie espagnole à Paris

Les recettes célèbres de la cuisine espagnole que j’ai goûté

Ma découverte de la cuisine espagnole

Comments are closed.

Post Navigation