.

Netflix peut être utilisé comme un réel moyen de parfaire votre espagnol. Les séries  pourraient, en fait, constituer de nouvelles leçons audiovisuelles modernes. Vous trouverez ci-dessous ma liste de séries de qualité qui rendent vite accro ! Hollywood n’est pas le seul expert en cinéma : les séries suivantes vous feront mettre en pause vos séries américaines préférées. Attention, cet article peut contenir quelques petits spoilers.

Article écrit par Denise Degelos

Ingouvernable (Mexique)

Emilia Urquiza, première dame du Mexique, commence à se méfier de son mari, le président. Elle lui dévoile ses doutes mais, juste après lui avoir demandé le divorce, celui-ci meurt. La première dame est immédiatement présumée coupable et doit alors fuir pour découvrir qui se cache derrière tout ce mystère.

Pour ma part, j’ai grandi avec les telenovelas mexicaines, donc je connais bien l’actrice de cette série, Kate de Castillo. Franchement, je ne l’aimais pas trop à l’époque mais Ingouvernable m’a fait changer d’avis sur elle et ses capacités à l’écran. Je l’apprécie dans ce rôle aussi parce que nous avons, ici, pour la première fois une femme politique comme rôle principal.

L’éternelle sorcière (Colombie)

Une jeune sorcière et esclave du 17e siècle voyage dans le temps alors qu’elle vient d’être brûlée sur le bûcher. Dans notre monde moderne et face aux jeunes étudiants de l’université, elle découvre également la signification du terme « hashtag ». Bien qu’elle se sente confortable dans le futur, elle est déterminée à retourner dans le passé afin de retrouver son grand amour, le fils de ses maîtres.

Si vous aimez l’histoire et la fantaisie, si vous avez un faible pour l’accent colombien, cette série est faite pour vous. Un petit bonus : l’accent justement ! Cela est dur à trouver dans les séries de ce genre en Colombie. Mes élèves me disent souvent qu’ils préfèrent l’accent colombien car il est facile à comprendre et chantant. En plus, cette série vous donnera une idée de comment on vie vraiment en Colombie, aujourd’hui. Enfin une série colombienne qui nous parle d’autre chose que des narcotrafiquants.

La Casa de las Flores (Mexique)

La famille de la Mora est dysfonctionnelle et Ernesto, le père de famille, a une maîtresse. Lorsque celle-ci se suicide, la crise s’accentue : les enfants et l’épouse d’Ernesto découvrent son secret et encore bien davantage.

Cette série aborde de réels enjeux sociaux au Mexique tels que l’homophobie, la transphobie et le racisme. Cette série vous fera néanmoins rire par ses situations dérisoires, parfois même ridicules, tout en suggérant une réflexion sur le monde actuel. Un autre facteur qui m’attire : cette série enseigne à celui qui la regarde qu’il y a plusieurs cultures et religions au Mexique. Je ne vous en dis pas plus, à vous de regarder et de découvrir les différents groupes religieux.

Juana Ines (Mexique et Espagne)

En Nouvelle Espagne (Mexique actuel) au 17e siècle, une jolie jeune fille, Juana Inès, est contrainte à devenir Bonne Sœur, du fait de son origine métissée. Douée d’un grand talent d’écriture, elle se doit de dissimuler cette passion, tout autant que ses désirs sexuels.

Cette série est un drame historique basé sur des faits réels et les ouvrages de Sor Juana Inès de la Cruz. Cette histoire permet de découvrir la vie à cette époque et plus particulièrement la maltraitance des sœurs dans les colonies espagnoles. Ce que j’apprécie le plus de cette série, c’est qu’elle nous rappelle l’importance des livres et de leur pouvoir.

Fugitiva (Espagne et Mexique)

Une femme fuit son mari mexicain, avec ses enfants, après des années de maltraitance. Elle essaie de le duper en simulant un kidnapping avec demande de rançon. Une nouvelle vie commence enfin pour eux en Espagne mais cet homme découvre que sa femme avait pris la fuite et embauche un détective privé afin de les retrouver.

J’adore le contraste entre les dialectes dans cette série. La distribution comporte des acteurs espagnols et mexicains. La scène la plus marrante pour moi, est quand 3 personnages se retrouvent sur la route avec un pneu dégonflé et un cadavre dans le capot. Un des personnages mexicains crie avec une voix stressée « dame mi celular » (= donne-moi mon téléphone portable) et un espagnol répond énervé en lui corrigeant : « se dice móvil » (= on dit móvil). Ce n’est pas le meilleur moment pour se disputer sur une question de langue, non ?

Les Demoiselles du Téléphone – Las Chicas del Cable (Espagne)

La révolution du téléphone éclata dans les années 20 en Espagne. À l’époque, c’était les femmes, appelées téléphonistes, qui facilitaient les appels. Au sein d’une entreprise familiale de téléphonie, elles se retrouvent au cœur d’un grand changement dans la société : les femmes commencent à être de plus en plus impliquées dans le monde de travail.

Le féminisme n’est pas l’unique thématique de cette série, il y a également des histoires d’amour, de désamour, de meurtres, de bisexualité et bien plus pour vous distraire. Ce que j’aime le plus de cette série c’est que l’on peut la trouver ridicule mais sexy, touchante et éducative en même temps.

Elite (Espagne)

Peu de séries se déroulent dans le monde actuel mais c’est le cas de celle-ci. Trois jeunes d’un quartier populaire reçoivent une bourse afin d’intégrer un lycée privé qui devrait changer leurs vies. Le protagoniste principal, Samuel, tombe amoureux de l’une des filles les plus populaires de l’école, Marina. Malheureusement, elle est davantage intéressée par son frère que par lui.

ALERTE SPOILER ! Marina est tuée lors d’une soirée au lycée et pendant toute la première saison, les détectives essaient de retrouver l’assassin.

Même si cette série est plutôt destinée aux jeunes ; du haut de mes 30 ans je la trouve addictive. Les protagonistes sont au lycée, mais ils se comportent comme des avocats prêts à tout pour être les meilleurs et écraser les autres. Je pense que tout le monde, à n’importe quel âge, peut facilement s’identifier avec un des personnages.

La Catedral del Mar (Espagne)

La série se déroule au cœur du Barcelone du 14e siècle, alors que la ville  est en pleine expansion. Un jeune homme devient adulte et quitte enfin sa ville natale pour travailler et devenir autonome. Mais celui-ci se rend rapidement compte qu’il est au sein d’un étrange complot. Cette série poignante nous montre la réalité de l’injustice parmi les différentes classes sociales de l’époque.

Cette série est tirée d’un livre qui a reçu plusieurs récompenses. Ceux qui ont lu le livre et vu la série disent que La Catedral del Mar est une très bonne adaptation littéraire. Moi, j’ai lu le livre mais je n’ai pas encore vu la série, donc c’est la prochaine sur ma liste. A commencer ce soir !

Avez-vous une autre série en espagnol à nous recommander ? N’hésitez pas à nous le préciser dans vos commentaires.

Les meilleures séries Netflix à regarder en VO pour pratiquer une langue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation