J’ai oui dire que Managua est une destination idéale pour les amateurs d’exotisme. Et malgré ma réticence par rapport aux risques d’insécurités liées à la pauvreté qui semble encore y régner . D’ailleurs ,j’ai quand même décidé de m’y rendre, pour un long weekend de 4 jours. Mais réalité était tout autre chose, et j’ai pu profiter d’un séjour unique dans cette capitale culturellement riche. 

Un voyage naturellement riche à Managua

La capitale du Nicaragua est surtout connue pour son riche héritage culturel et naturel. On y trouve des lacs de cratère anciens ainsi que des monuments d’architecture coloniale du XVIe siècle. En débarquant à l’aéroport qui est implanté à proximité de la ville . J’ai été fasciné par le subtil mélange de modernité et de nature qui structure son paysage.  J’ai pris le bus pour me rendre à l’hôtel. La ville est scellée par la forêt tropicale, des lacs de cratère et de montagnes. J’ai tout de suite fait la connaissance de bon nombre de monde dans le bus. En effet, les habitants de ce pays de charme sont très accueillants. 

Avec mon espagnol impeccable, je me fondais dans les conversations d’une manière tellement naturelle que l’on se croirait que j’ai habité ce pays depuis mon enfance. J’étais si fier d’avoir appris cette langue magnifique qui l’a permis de communique facilement avec beaucoup de gens de la planète. En réalité, les habitants appellent l’espagnol le castillais mais il n’y avait pas beaucoup de nuances entre les deux. J’ai demandé les questions habituelles : les bons plans pour s’évader, les meilleurs repères pour manger, etc.  Jusqu’à mon hôtel, j’ai pu récolter les informations essentielles pour mon séjour qui promet d’être agréable. 

A la découverte des vestiges du passé de Managua

Voyage de au cœur de la jungle 

J’ai décidé d’intégrer une visite guidée pour explorer cette nature . Ainsi , cette forêt qui ont attiré mon attention dès mon arrivée sur les lieux. C’est ainsi que j’ai pu me rendre à la réserve naturelle protégée El Chocoyero y El Brujo. Les sentiers empruntés pour cheminer ce bout de forêt tropicale étaient sinueux et au fur et à mesure que l’on avance vers le cœur la forêt . Ainsi ,  je sentais que l’atmosphère changeait peu à peu, faisant place à un air tropical humide, propice à une évasion. Après une quinzaine de minutes de marche, j’ai été surpris par la beauté d’une chute d’eau. Sans oublier les flores tropicales et endémiques qui poussaient sur les arbres. Ainsi , le guide a fourni des explications complètes durant l’escapade. Après une petite baignade sous les chutes, j’ai pu revenir revigoré. 

Arrivé dans la civilisation, j’ai pu me rafraîchir avec le fameux pinolillo qui est une boisson emblématique du pays. Elle est à base de cacao et de maïs. Puis, je me suis rendu dans les quartiers de divertissement de la ville, entre autres à Zona Rosa et à Maleçon. Sur les lieux, j’ai pu goûter aux tapas célèbres de la région, comme les frijoles (des haricots rouges frits) en wraps de maïs ou encore des tamales sucrées enveloppées par des feuilles. Je me suis rendu dans un restaurant de renom qui sert des spécialités de la ville. J’ai pu y déguster le fameux gallo pinto qui est un mélange de riz frit et de haricots rouges mijoté dans un bouillon spécial et des épices avec des maduros qui sont des bananes dorées à la poêle. 

Virée à Puerto Salvador Allende

C’est un parc et lac aquatique situé à Bolonia. Il reste un des sites les plus appréciés de la région, pour le pas dire du pays. Après tout, Managua souffre encore des séismes qu’il a subis en 1931 et en 1972. J’ai pu me balader sur les côtes exotiques emménagées. Je me suis arrêté chez La Abuela , un restaurant local où j’ai pu déguster aux fameux Tona et Victoria, la bière nationale avec des tostones et des tajadas. Une détente assurée sur un hamac pour profiter de la vue panoramique et les perroquets qui planent au-dessus de la lagune. 

A côté, j’ai pu me rendre au volcan Masaya qui est encore très actif. Puis, j’ai fait un tour à La Laguna de Apoyo qui est un ancien cratère de volcan transformé en une magnifique lagune. Un peu plus loin, il y a Granada, une ancienne cité coloniale façonnée par des églises et des maisons hautes en couleurs. Dans cette région, ce ne sont pas les bars ni les restaurants qui manquent. J’ai pu siroter le flor de cana qui est le rhum local avec des  churrascos qui sont des grillades assaisonnées au beurre et à l’ail. 

Lors de mon dernier séjour sur place, j’ai mangé un délicieux nacatamales. Finalement ,c’est un grand plat à base de maïs fourré de porc et de poulet, de riz, de pomme de terre , de tomates, de poivrons, d’ail et d’oignon. Un pur régal. 

En Italie, j’ai profité d’un voyage culturel, culinaire et détente

Mon voyage à Sardaigne et Capri

Mon voyage à Hambourg

 

Comments are closed.

Post Navigation