L’Espagne regorge de spécialités culinaires non moins savoureuses  C’est pourquoi, je yous  propose de faire un tour à travers les recettes que vous ne trouverez que dans la péninsule ibérique. Ce sont des plats qui ont été transmis de génération en génération créant un héritage imbattable. 

 

La reine de la cuisine traditionnelle : l’omelette aux pommes de terre

On dit que le premier document connu qui se réfère précisément à l’omelette de pommes de terre date de 1817, et est d’origine navarraise. Aujourd’hui, c’est l’un des plats que tous les Espagnols ont dans leurs gènes et qu’ils peuvent être dégustés dans n’importe quelle ville du pays, de Séville à Barcelone ou La Corogne  en Espagne . J’ai eu le loisir de déguster ce plat dans tous les restaurants où je me rendais et chacun avait leurs spécificités et leur authenticité. 

 

L’Andalousie et son secret pour faire revivre les plus défunts : le gaspacho

Il est inimaginable de passer un été et ses températures élevées dans le sud de l’Espagne sans l’aide d’un bon gaspacho froid. En effet , cette recette, que j’apprécie tout particulièrement dont les principaux ingrédients sont la tomate, le concombre, l’oignon, l’huile d’olive, l’ail et un peu de pain, est indispensable lors des journées les plus chaudes et peut être décrite comme une soupe froide.

Il est généralement accompagné de petits morceaux de pain frit, de concombre ou de poivron rouge. En Andalousie, il existe également une recette similaire, le Salmorejo, plus consistante que le gaspacho, mais tout aussi savoureuse. Traditionnellement, l’origine du gaspacho a toujours été assimilée à l’Andalousie, bien qu’on ne sache pas exactement d’où il vient, mais c’est l’un des plats les plus traditionnels et on le trouve dans toute l’Espagne. 

 

Communauté de Valence en Espagne : la paella à l’honneur

Le mot paella désignait à l’origine la poêle à frire, et malgré ses nombreuses variations, il y a un ingrédient qui est toujours présent : le riz. On dit que la paella valencienne traditionnelle était un mélange de riz avec les aliments que les agriculteurs avaient sous la main : poulet, lapin et légumes typiques de Valence comme le garrofón ou le tabella.

Mais au fil des années, la recette a évolué et il est habituel de trouver, en plus des éléments de montagne, des compléments typiques de la mer (comme la seiche ou les crevettes), mélangés au riz. Où le déguster ? L’option classique est de l’essayer au milieu de la plage. 

 

 La Navarre et le Calmar 

L‘encre noire du calmar qui envahit le plat m’a quelque peu impressionné au début,  mais une fois que je l’ai goûté, toute appréhension disparaît. Et c’est parce que le goût est exquis !

Si vous voulez le préparer vous-même, cela prendra environ une heure et demie. Et, comme on dit : l’astuce consiste à utiliser l’encre du calmar lui-même, ce qui donne au plat sa saveur incomparable. Même si de l’encre artificielle est ajoutée plus tard pour donner au plat une couleur plus intense. Outre le calmar, les autres ingrédients utilisés sont les suivants . Oignons, ail, persil, poivre de Cayenne et un verre de vin en Espagne . 

 

Dégustation de chicharro al chacolí  au Pays Basque

L’un des attraits de la cuisine basque est le chacoli. Un type de vin blanc dont la plus grande production se trouve au Pays basque. C’est pourquoi de nombreuses recettes de cette région mentionnent le chacolí.

Nous allons proposer un plat qui mélange deux éléments typiques de la région en Espagne. Le chicharro, un type de poisson bleu, et le chacolí. Mais aussi , ce plat est généralement préparé dans une casserole avec de la tomate. De l’oignon, de la carotte, du poireau, de l’ail, de l’huile et bien sûr un petit verre de chacoli. 

 

Las Migas de Teruel

On ne peut pas passer par Teruel en Espagne  sans avoir goûté un bon plat de miettes. Ce plat, qui selon certaines théories pourrait être dérivé des hormones est à base de pain.

La recette des célèbres migas de Teruel consiste à couper le pain en morceaux et à le faire tremper dans de l’eau et du sel pendant une journée. Puis à le faire frire dans de l’huile et de l’ail. En le retournant continuellement pour éviter qu’il ne colle à la poêle. Il est généralement accompagné de morceaux de chorizo, ou même de grappes de raisin. 

 

En hiver comme en été, profitez de l’escalibada en Catalogne

En effet, le résultat étonnant de ce plat, d’une apparente simplicité, m’a tout de suite séduit. Ses principaux ingrédients sont le poivron rouge et l’aubergine. Ils sont placés directement sur les flammes ou dans le four avec le grill allumé. Jusqu’à ce que la peau soit noire. A ce moment-là, on les recouvre d’une assiette jusqu’à ce qu’elle refroidisse. Ensuite, les légumes sont pelés et coupés en lanières pour la présentation.

Une astuce :il ne faut jamais les mettre sous l’eau froide. Car ils perdraient le jus qui leur donne toute leur saveur. Dans de nombreux endroits, l’escalibada est servie sur des toasts tartinés de tomate, d’huile et de sel, avec des anchois et des oignons. Et certains la servent même avec du thon. 

Les endroits les plus beaux que j’ai pu visiter en Espagne

Des visites culturelles enrichissantes en Espagne

Les sites touristiques incontournables d’Espagne

Comments are closed.

Post Navigation