Côme est une belle ville qui se trouve à la pointe sud du lac de Côme, dans le nord de l’Italie. Quand on parle de cette région, on évoque surtout sa cathédrale gothique, son funiculaire, ses musées ou encore ses palais et leurs jardins. Mais lors de mon passage sur les lieux, j’ai pu visiter d’autres sites touristiques aussi fascinants qu’uniques. Et comme je parle bien l’italien qui est tout de même la première langue étrangère parlée dans la région, j’ai aussi pu passer des vacances sereines dans a région. Mais par-dessus-tout, j’ai pu découvrir sur place de nouvelles spécialités culinaires qui m’ont vraiment fait voyager. 

Visite de la ville de Côme 

Réputée dans les quatre coins du globe par son grand commerce de la soie, Côme est avant tout une ville touristique. En effet, j’ai pu y visiter de nombreuses édifices et monuments historiques et culturels. A citer, il y avait la cathédrale  Santa Maria Assunta, la basilique San Fedele, la basilique de San ‘Abbondino, la villa d’Olmo ou encore la Casa del Fascio, le temple de Volta et le château Baradello. Côme fait partie des villes importantes qui bordent le lac de Côme. Cela étant, j’ai pris le funiculaire pour me rendre à Brunate. C’est ainsi que j’ai pu contempler la vie imprenable qu’il donne sur le lac de Côme mais aussi sur la ville de Côme. 

Après cette petite escapade, impossible de ne pas avoir faim. Je me suis alors rendu dans un restaurant huppé de la région. En entrée, j’étais étonné mais il y avait des hors d’œuvres. Ce sont des propositions certes classiques mais j’avoue très originales. Puis, en guise de plat, pourquoi pas une pizza ! Après tout, je me suis dit que je ne pourrais déguster de meilleures pizzas ailleurs qu’en Italie. Et j’avais bien raison ! Et au dessert, il y avait des pâtisseries fraîches, des petits gâteux aux fruits. 

Passage sur les murs de la ville romaine de Côme 

Pour m’y rendre, j’ai fait appel à l’expertise d’un guide local. Le courant passait bien entre nous. Et ce, dès le début. Comme je parle bien sa langue, on se comprenait facilement. Il m’a montré une carte de la ville pour faciliter notre expédition. Je me suis tant bien que mal sorti ! Et au final, on est parvenu à atteindre les murs de la ville romaine de Côme. Imposante et unique dans son genre !

Après, nous avons fait tout le chemin du retour à pied. Sur la route, j’ai pu admirer le paysage, les rues, les maisons ou encore les habitants de Côme. Puis, j’ai fait une bonne pause pour déjeuner. Il y avait sur place un restaurant très cosy. En voyant l’enseigne, je n’ai pas hésité une seconde. Je n’ai même pas écouté les suggestions du guide car j’ai tout de suite ressenti qu’on y servait de la bonne cuisine traditionnelle. On a pris des spécialités locales à base de fruits de mer, une assiette de fruits de mer et des salades de légumes frais. Au dessert, rien de mieux qu’une petite douceur, des fruits avec des sorbets. 

Visite de l’Associazione villa del grumello

Ensuite, j’ai décidé de faire un tour de visite à l’Associaione ville del grumello. Il donne une vue superbe sur le lac Côme. C’est aussi un endroit unique où beaucoup de variétés de plantes et d’arbres poussent. Bien sûr, j’ai dû cheminer un long chemin pour accéder à cette place exceptionnelle, mais je peux dire que le lieu en valait vraiment le détour. 

De plus, on retrouve à proximité de bons restaurants qui proposent des spécialités recherchées dans la région. J’y ai dégusté une des spécialités de la région, des plats de viande. J’ai fixé mon choix sur la côtelette à la milanaise et une soupe à la bresaola. Bien que je me sois rendu dans un restaurant gastronomique, j’avais tout de même constaté qu’il y avait tout de même une part assez généreuse dans mon assiette. Je n’ai plus pris de dessert car j’étais bien rempli. Le verre de vin rouge m’a largement suffi pour faire descendre le tout. 

Virée à l’educational silk museum

Et comme on est dans la ville de la soie, il est tout à fait normal de visiter le musée de la soie. J’ai pu voir tout le processus de fabrication de ce tissu précieux dans ce grand musée artisanal. La visite était très enrichissante et le personnel du musée a bien accueilli les visiteurs. En effet, nous étions une petite dizaine à entrer dans les lieux. De plus, les explications étaient complètes et précises. J’en suis sorti avec d’autres connaissances. Comme j’ai fait le chemin de l’aller à pied, j’ai pris le train pour revenir. Ce n’était pas parce que j’étais fatigué mais plutôt parce que je voulais découvrir d’autres paysages. Et je n’en étais pas déçu. 

Ce que j’ai apprécié dans la cuisine italienne

Pourquoi j’ai choisi les îles italiennes et leurs plages comme destination de voyage ?

Les meilleurs sites pour apprendre l’italien

Comments are closed.

Post Navigation