Crotone est située dans la province de Crotone, en Calabre, à 155 km au sud du Golfe de Tarente. pàEntre paysages idylliques et croisières dans le lac, les marchés locaux et les monuments architecturaux vous y attendent aussi. Il suffit de trouver les bons endroits à visiter pour y garder le plus grand des souvenirs. 

Visite à Stromboli San Vincenzo

Pour me rendre sur les lieux, j’ai fait une grande randonnée. Et heureusement que j’adore marcher car sinon je n’y serai pas arrivé. Stromboli San Vincenzo est un spot incontournable pour bien visiter Crotone. Il faut gravir une pente relativement raide de 400 m pour arriver au point de vue. De là, le paysage offre un spectacle unique. J’ai pu voir les mini-éruptions de lave qui jaillissent encore de la montagne. Avec la touche colorée du coucher du soleil, la vue est encore plus captivante. Cette nuit-là, le guide nous a proposé de faire une petite croisière dans la rivière pour voir les jaillissements de lave la nuit. Selon lui, on a été chanceux car généralement, les jaillissements sont cachés par de grosses fumées. 

Une fois revenu en ville, je me suis attardé dans un restaurant classique qui sert uniquement les spécialités crotoniennes. Et pour commencer mon immersion dans leurs traditions culinaires riche de 3000 ans, j’ai pris des calamars farcis qui, selon le chef est une spécialité caractéristique de toutes les régions maritimes de Crotone. Moi qui adore les fruits de mer, j’étais bien parti ! Il s’agit d’un calamar entier farci avec du pain, des olives noirs, des herbes de la région, de l’ail, des épices et mijoté dans du vin blanc. Elle est accompagnée d’une salade. Ensuite, j’ai pris des boulettes de viande avec de la sauce tomate accompagnée de pollenta. Classique mais très appétissant. 

Passage à De Tropea

La suite de mon périple à Crotone s’est déroulée à De Tropea. Nature et Aventure était alors au rendez-vous. En effet, la ville promet une immersion totale dans la nature verdoyante des forêts de De Tropea. Après une visite guidée dans la forêt où les faunes et les flores abondaient, je me suis rendu dans un restaurant huppé, histoire de goûter aux spécialités que je n’ai pas encore vu dégusté depuis mon arrivée. 

C’est alors que j’ai pris de la ‘nduja, un saucisson piquant à tartiner caractéristique de Crotone. Cà en jette, il n’y a rien à redire ! Puis, j’ai commandé la penne à la calabraise qui rassemblent des olives, des thons et des anchois. C’était vraiment en plat de caractère ! Et au dessert, un bon tiramisu et des napilettes( des chaussons aux figues et à la noix)  qui a été allégé avec un café bien corsé. Moi qui adore le café, j’étais bien servi ! Sans oublier le bon vin rosé. Yummy !

Mes autres activités sur place

Sinon, à Crotone, j’ai beaucoup pris le plaisir de contempler la ville et ses habitants. C’est effectivement aussi attrayant que les visites de sites. Je me suis promené dans les ruelles citadines qui étaient calmes et qui respiraient la tranquillité. Les petites ruelles pavées étaient aussi très arômatiques grâce aux petites échoppes qui proposaient des plats à emporter ou des en cas. Le long du fleuve, je me suis arrêté pour faire une petite pause et contempler le paysage. Je me suis alors assis sur un des bancs municipaux bien entretenus. J’ai pu rencontrer des bandes de jeunes étudiants qui passaient dans la région. On a beaucoup parlé et on s’est par la suite rendu dans un bar pour fêter un peu nos rencontres. 

Je ne dirais pas que j’ai sauté sur l’occasion mais  que j’étais ravi de pouvoir tisser rapidement des liens d’amitié avec des touristes. On s’est alors rendu dans un resto-bar non loin de là qui proposait une enseigne complète avec des réductions sur le repas et sur les boissons. On a parlé de nos voyages et de nos découvertes culinaires devant une bonne bouteille de vin local et quelques apéritifs à base d’anchois séchés et de fromage local. L’ambiance était chaude et très conviviale. 

L’Italie ! Une belle destination que je ne risque pas d’oublier. Et mon passage à Crotone a été l’une des visites qui m’a le plus marqué. En effet, outre les multiples sites touristiques qui m’ont fasciné sur place, j’ai également pu me lier d’amitié avec beaucoup de personnes. La population locale y est effectivement très chaleureuse et ouvert d’esprit. Et avec ma forte maitrise de l’italien qui est la langue officielle de cette région, j’ai pu communiquer  facilement et sans contrainte. Je peux dire que je n’ai jamais regretté d’avoir pris des cours de langue. 

Pourquoi j’ai choisi les îles italiennes et leurs plages comme destination de voyage ?

Les raisons qui m’ont poussé à apprendre l’italien

Apprendre l’italien efficacement, comment s’y prendre ?

Comments are closed.

Post Navigation