Peu de gens savent que Salvador est une ville qui a son importance au Brésil. Elle a toujours été un centre majeur du pays que ce soit au niveau de l’économie que de la culture. C’est une des raisons qui m’a poussé à y voyager. Salvador fut également la première capitale brésilienne entre 1549 à 1763. Cette ville est le centre important de la culture de la canne à sucre du Brésil. Avoisinant les côtes africaines, le besoin en main d’œuvre de la ville a fait d’elle une plaque tournante de l’esclavage du peuple africain. Ses racines et le métissage se font ressentir des siècles plus tard dans la culture bahianaise. Salvador de Bahia renferme une riche histoire et un riche patrimoine qui m’ont attiré. J’ai donc trouvé que cette ville était très sympa à découvrir malgré qu’elle soit moins touristique que la ville de Rio de Janeiro.

Explorer le quartier du Pelourinho

Pour commencer mon voyage de découverte à Salvador, je suis partie à l’exploration du quartier du Pelourinho, qui a lui seul, m’a présenté d’incroyables merveilles. Comme Salvador était pendant deux siècles à dater de la Renaissance la capitale du Brésil, l’influence que cette ville possédait à cette époque est restée visible dans son centre historique.

J’ai donc visité le Pelourinho, un musée à ciel ouvert, à pied pour observer cette architecture baroque de la colonisation. Ce sont les façades colorées de cette bâtisse qui ont rendu Salvador célèbre. J’y ai également trouvé de nombreux sites historiques, dont quelques palais biscornus, une immense cathédrale, des bars à cocktails ainsi que certains des meilleurs restaurants de la ville.

En passant dans le Musée d’Art de Bahia, j’étais tombé sous le charme des peintures, des mobiliers, des porcelaines chinoises ainsi que des clichés datant des 17e et 18e siècles. Avec plus de 5 000 œuvres d’art et d’histoire présentée dans deux expositions temporaire et permanente, ce musée est considéré comme le plus vieux de l’État de Bahia. En passant dans le quartier du Pelourinho, je n’ai pas non plus manqué de passer par le couvent et l’église Saint Francis. À l’intérieur de cette église, j’ai vu un somptueux ornement d’or, d’argent et de pierres précieuses. Son plafond est comparable à celui de la Chapelle Sixtine.

Goûter à la cuisine locale

Depuis le 16e siècle, Salvador a vécu le passage de toutes les cultures. Pour prendre connaissance du passé culturel de cette ville, je n’ai rien trouvé de mieux que sa gastronomie.

De plus, les restaurants bahianais se trouvaient à peu près partout dans la ville. J’y ai découvert un mélange de saveurs des quatre coins du globe que je n’ai pas réussi à trouver ailleurs, dont le Portugal, l’Afrique, l’Europe et même des pays arabes. J’ai dégusté pas mal d’excellents plats notamment les vatapás, la moqueca de peixe ou encore les acarajés qui sont une sorte de pâte fourrée avec de la langoustine fumée.

En plus de leurs délicieux goûts, ces plats ne coûtent pas cher. J’ai également trouvé de nombreux bars en plein air qui regorgent d’activités durant les happy hour. Étant un adepte des desserts, je me suis vraiment régalé dans cette ville. J’ai découvert plusieurs cafés et glaciers qui proposent de succulentes friandises aux saveurs des fruits de saison. Je m’étais également régalé avec les desserts au chocolat qui se marient parfaitement avec le café brésilien.

Parcourir les diverses et magnifiques plages

Les plages entourant la ville de Salvador comptent parmi les plus belles au Brésil. Je ne voulais donc pas les manquer. Parmi elles, j’étais passé à la plage Porto da Barra, qui, je trouve, fait partie des plus belles plages du pays.

En général, cette plage était bondée et j’ai trouvé pas mal de commerçants au milieu d’une foule de touristes. Cette baie possède des eaux claires et calmes propices à la détente et au farniente. Un peu plus à gauche du phare de la Barra, j’ai trouvé la plage préférée des surfeurs, celle de Farol da Barra.

Plus loin encore, j’ai vu la sympathique plage d’Itapua qui possède également un joli phare. Des restaurants et des bars bordent le front de mer de Barra. Ceux-ci m’ont donc permis de me désaltérer et de me restaurer pendant un moment. Le soir, cet endroit est bien éclairé, mais je ne pourrais pas y rester une éternité. De plus, les agressions sur les plages sont fréquentes. Je devais donc faire très attention lors de mon passage.

Video thumbnail: Les lieux incontournables au Brésil

Découvrir les plus belles attractions de la ville

La ville de Salvador offre en elle-même d’innombrables choses à découvrir. Toutefois, je voulais également profiter de la région et des environs.

Pour cela, j’étais allé dans l’ancien village de pêcheurs à Praia do Forter où j’ai découvert le Projet TAMAR qui convoite la préservation des tortues de mer en voie d’extinction. Je m’étais également rendu sur la magnifique plage de Guarajuba avant de partir à l’exploration du Parque Nacional da Chapada Diamantina pendant environ deux journées.

Chaque année, le Carnaval de Salvador attire quelque deux millions de visiteurs. Il demeure le meilleur et l’un des plus beaux carnavals brésiliens. Il est à l’image de la vie nocturne de la localité avec toujours une ambiance joyeuse et animée. Je ne voulais donc pas manquer d’y prendre goût et d’y participer lors de ma venue.

Les meilleures choses que j’ai faites à Ibiza en Espagne

Ma randonnée en Espagne, dans le Caminito del Rey

Faire du vélo dans les Pyrénées : de l’Espagne à la France

Comments are closed.

Post Navigation