Tout au long de l’année, la ville de Barcelone est comblée par les touristes. J’ai donc choisi d’en faire partie. Avec des siècles d’histoire à explorer à travers des kilomètres de venelles sinueuses, Barcelone me paraissait un peu intimidant au début. Mais à la longue, j’ai trouvé de nombreuses choses intéressantes à voir et à faire. Barcelone est une immense ville grandement desservie par voie terrestre et aérienne. Pour ma part, j’ai choisi de m’y rendre en train. En plus, la capitale catalane ne se trouve qu’à une heure de route de la frontière française en train.

Passer par la colline de Montjuïc

Lors de mon voyage à Barcelone, je suis passé voir la colline de Montjuïc. Ce magnifique lieu m’a offert une promenade de rêve dans une immense verdure offrant de superbes vues sur la ville et le large. Pour l’atteindre, j’ai dû faire de longues marches. Son avantage, c’est qu’elle n’est pas très peuplée par les touristes et cela m’a encouragé encore plus. Outre les vues extraordinaires et le cadre naturel, j’y ai trouvé des bâtiments des Jeux Olympiques de 1992, la tour de télécommunications que Santiago Calatrava a créé ainsi que le Palau Sant Jordi. Arrivé au sommet de cette splendide colline, j’ai pu voir le stade olympique et le Jardi Botànic. Au pied de Montjuïc, j’ai découvert la Plaça Espanya, le point d’accès le plus conjoint à la colline. J’ai également profité de l’occasion pour visiter le Pavelló Mies van der Rohe ainsi que le centre culturel Caixa Forum.

Découvrir la Fundació Joan Miró à Barcelone

Fondée en 1968 par l’artiste catalan Joan Miró, la Fundació du même nom est perchée sur le parc Montjuïc. La fondation Joan Miró a reçu cette appellation pour rendre l’art de cet artiste plus accessible au public. Plus de 10 000 chefs-d’œuvre réalisés par ce dernier sont exposés dans cet endroit. Parmi eux, j’ai trouvé les premières peintures surréalistes et les œuvres inspirées du dadaïsme. J’ai presque passé un après-midi entier dans ce lieu plein de charme, mais ce qui m’a le plus marqué, c’est le drôle de tableau d’un homme et d’une femme devant un tas d’excréments.

Visiter le Musée d’art National de la Catalogne

En passant dans le Museu Nacional d’Art de Catalunya, j’ai découvert de nombreux chefs-d’œuvre baroques de la Renaissance. J’y ai même pu voir la splendide œuvre San Pablo, un des portraits les plus reconnus de Diego Velázquez. Mais, ce musée est surtout célèbre pour la portée de sa collection romane qui se trouve être une des plus complètes du globe. Celle-ci relate les débuts prégothiques de l’art religieux en Catalogne. Parmi les collections que j’ai vues à l’intérieur, la fresque biblique intitulée Abside de Sant Climent de Taüll représentait son point fort.

Voir les plages du Port Olympique

Le Port Olímpic est l’un des endroits que j’ai le plus aimé à Barcelone, car ses plages offraient de multitudes d’activités selon les besoins des voyageurs. De plus, je pouvais y accéder à partir d’un court trajet en métro. Port Olímpic représente un lieu de rêve avec ses plages pittoresques et ses quais bondés de yachts. Le jour, je pouvais me promener au bord de la mer et la nuit, une ambiance de fête m’accueillait jusqu’au petit matin avec les discothèques et autres.

Me divertir dans le parc Tibidabo

À la recherche de sensations fortes, j’ai grimpé au sommet du Mont Tibidabo pour découvrir le parc homonyme. J’ai pu profiter des nombreuses attractions dispersées sur les 7 hectares du parc. Comme le parc se trouve à plus de 500 mètres d’altitude, j’ai également profité de l’occasion pour contempler Barcelone vue d’en haut.

Visiter Barcelone et ses environs

Comme la Casa Vicens représente la première oeuvre d’Antoni Gaudi, je ne voulais surtout pas manquer de la visiter. De plus, c’est un véritable trésor patrimonial qui a été classé dans le patrimoine mondial de l’UNESCO. Une banque l’a racheté en 2014 et a installé en son sein des expositions ouvertes au public. Cette demeure affiche une image originale du joyau artistique moderne. Mis à part la Casa Vicens, je suis passé par le Palau de la Musica, le Musée d’art contemporain de Barcelone ou MACBA, la Casa Amatller, le Musée égyptien ainsi que l’Hôpital de Sant Pau.

Où je me suis logé en Barcelone ?

Pour me loger à Barcelone, j’avais plusieurs alternatives à ma disposition. Je les ai choisies en fonction de mes envies. Je ne suis donc pas resté dans un seul quartier, mais j’ai fait à peu près le tour des plus beaux emplacements de la ville. Afin de mieux percer les secrets de la capitale catalane historique, je suis passé par les quartiers Gòtics et Born. Pour trouver une vie de village en pleine cité, les quartiers Gràcia et Sant Antoni étaient parfaits. Les quartiers Sants et Poble Sec font partie des quartiers les moins chers de la ville et les plus animés. Les quartiers Eixample Dret et Eixample Esquerra représentent les quartiers les plus vivants de Barcelone dans un environnement moderniste. 

Mes plus belles découvertes à Barcelone

5 bonnes adresses que je recommande pour bien manger à Barcelone

A Barcelone, j’ai pu voyager comme un local, voici comment j’ai fait

Comments are closed.

Post Navigation