Suite à mes cours de langue, j’ai décidé de programmer un voyage en Espagne. Après Madrid, j’ai visité la charmante ville de Tolède. Cette dernière est surnommée « La ville aux trois cultures ». C’est un véritable musée à ciel ouvert qui est l’un des plus importants centres touristiques du pays. Mon périple à la découverte des merveilles de Tolède s’est résumé en une inoubliable journée. 

Inoubliable matinée à Tolède

Depuis Paris, j’ai pu rejoindre Madrid puis Tolède en moins d’une heure en prenant le TGV. Arrivé en fin de soirée, j’ai donc passé la nuit dans un hôtel situé au centre de Tolède. Au matin, j’ai débuté mon joli périple vers la découverte de la ville. 

Ma journée a commencé par un tour sur la fameuse Plaza de Zocodover qui se trouve tout près de mon hôtel. Mais aussi, la principale place de la ville comporte un édifice à ne pas manquer. Le musée Santa Cruz de Tolède est un ancien hôpital créé en 1961. Il est réhabilité en un musée établi sur deux étages. Ici s’admirent une belle collection d’arts décoratifs, des sections réservées à l’archéologie ainsi que les beaux-arts. 

Alcazar de Tolède

J’ai poursuivi mon itinéraire vers Alcázar de Tolède, une impressionnante forteresse implantée sur la plus haute colline de la ville. Le site est connu pour avoir été témoin des plus grands conflits militaires. En effet, aujourd’hui, il est visité pour son musée de l’Armée qui abrite une collection de précieux objets rassemblés depuis de 19es siècles. Alcázar est également apprécié pour sa bibliothèque de Castitta-La Mancha. Par ailleurs, ce site comporte beaucoup de cafés et de restaurants invitant à une pause. 

Après quelques minutes de marches, je découvre la célèbre cathédrale Sainte-Marie de Tolède. Construit au 15e siècle, ce monument se démarque par son style gothique. En effet, il possède de multiples attraits, de nombreux éléments sont à admirer ses majestueuses chapelles. Mais aussi, son chœur, sa sacristie ainsi que ses tableaux sont autant d’œuvres à ne pas rater. Lors de mon passage, j’ai eu le privilège d’assister à la fameuse fête de la Vierge qui est l’un des événements religieux les plus marquants de Tolède.

Un après-midi tranquille à Tolède

J’ai poursuivi mon escapade par une promenade vers la rue Alfileritos, l’endroit idéal pour se restaurer. Mais aussi, ici se dégustent les meilleures spécialités locales. Les restaurants sont souvent d’ancien palais aménagé. 

Attablé dans l’un d’eux, les mets les plus typiques y sont servis dans une bonne ambiance conviviale. De plus, c’est une sorte de délicieux pot-au-feu préparé avec du poulet, du lard, des saucisses, des carottes, des pommes de terre, des choux et des pois chiches. Le carcamusas est également à commander. En effet , c’est l’un des plats traditionnels espagnols les plus prisés. Il s’agit d’un sauté de porc auquel sont ajoutés du jambon, des légumes et des petits pois. De plus , ses plats sont à accompagner par une bouteille de vin issu des meilleurs crus locaux. 

La Plaza del Salvador

Après le déjeuner, j’ai continué ma balade vers le quartier juif pour aboutir sur la Plaza del Salvador. Là, je pouvais contempler l’Église San Salvador. Au pied de l’édifice, la cave à vin juive de Fernando Gerbal mérite un détour. Ici s’observe également l’architecture moderne du bâtiment des archives municipales. Mais aussi, je traversais ensuite la rue Santo Tomé où se dressait l’église de Santo Tomé. À l’intérieur est conservé « L’enterrement du compte d’Orgaz », l’un des plus grands chefs-d’œuvre de l’illustre peintre Greco. 

Arrivée dans la rue San Juan de Dios, j’ai fait la visite de la synagogue du Tránsito. En effet, l’édifice attire aussi les touristes grâce à la présence de son musée Séfarade. Ce dernier raconte l’histoire de la tradition juive qui s’est implantée en Espagne. De là, j’ai emprunté la rue Reyes Católicos pour atteindre la synagogue Santa María la Blanca. Mais aussin ce monument religieux se distingue par la splendeur du décor de ses chapiteaux. Plus loin, je me retrouvais devant le monastère San Juan de los Reyes. C’est également l’endroit indiqué pour se procurer des souvenirs. Les rues regorgent de petites boutiques. Ici, plusieurs artisans ouvrent leurs portes aux passants qui peuvent les voir à pied d’œuvre. 

Le quartier ces Couvents

Une fois ces visites terminées, de traversais le quartier ces Couvents, un lieu particulièrement tranquille. Mais aussi, une promenade le long de rues de ce quartier m’a fait du bien. J’ai beaucoup apprécié le calme et la sérénité des lieux. Ici et là sont placés des couvents où les religieuses proposent de délicieuses pâtisseries.  En effet, ces douceurs sont préparées artisanalement et font le bonheur des papilles. En empruntant les passages secrets établis jadis par les congrégations, je me trouvais rapidement devant la Puerta del Sol. La porte fortifiée est à quelques mètres de la mosquée Bab-al-Mardum qui comporte le musée la mezquita Cristo de la Luz. Non loin se découvre aussi l’église Santiago del Arrabi dont l’architecture de style mudéjar vaut vraiment un le détour. 

Prennez des cours d’espagnol à Paris ,  chez angelio académia avant votre départ

Des visites culturelles enrichissantes en Espagne

Comment séjourner en Espagne ?

Voyager en Espagne, ce que vous devez savoir

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation